DECOUVERTE DE L’AUTRE SEXE (suite 2)

Babes

DECOUVERTE DE L’AUTRE SEXE (suite 2)Le lendemain matin, je trouvais ma femme à mes cotés. Elle dormait mais me suis glisser contre elle. Elle ne se réveilla pas et vint se lover contre moi, comme d’habitude. Que se passait-il ? Pourquoi me trompait-elle, avec une femme ? Il fallait que je lui parle, nous nous étions toujours tout dit sur nos envies, nos fantasmes. Nous avons eu des aventures l’un et l’autre mais nous en avions parlé. J’ai été le premier à fauter et le premier à l’avouer. Alors que je m’attendais à une scène elle m’a longuement regardé et m’a dit qu’elle été un peu déçu mais qu’elle saurait prendre sa revanche. Là-dessus elle m’a fait l’amour comme jamais pour finir par me lâcher elle ta baisé comme ça ta salope ? J’ai fait le péteux quelques jours et puis tout est revenu à la normale jusqu’au jour où elle est rentrée du boulot en chantonnant et tout guillerette m’a annoncé qu’elle venait de passer l’après-midi avec un amant. Là c’est moi qui l’ai trainée dans la chambre et l’ai baisée comme jamais. Tout y est passé, j’ai tout donné, j’ai même fini par une sodomie, ce qu’elle n’aime pas trop mais je ne lui ai pas laissé le choix, elle était déjà pantelante des orgasmes précédents. J’ai repris sa phrase : « Alors il t’a baisé comme ça ton salop ? ». Quelques jours plus tard tout était revenu à la normale. C’est ainsi que nous nous autorisions quelques écarts, rares mais consentis car ils donnaient lieu à boost de notre libido.Mais là, ne rien me dire ! Avoir une relation avec une copine ! Non, il y avait quelque chose de pas normal. Ce soir en rentrant du boulot il faudra que l’on parle. Mais comment ne pas impliquer Philippe ? Je poserai des questions anodines, histoires de tâter le terrain, oui ma décision est prise nous aurons une discussion ce soir en rentrant du boulot.Mais, dans l’après-midi, elle m’appela pour me dire que son boss avait besoin d’elle à Paris (nous habitons Lyon au fait), pour un gros dossier et qu’elle devait s’absenter. Elle me fit de gros bisous me dit qu’elle m’aimait et qu’elle se ferait pardonner son absence imprévue en rentrant. Dubitatif, je décidais d’appeler Philippe pour savoir où était sa femme. Officiellement je l’appelais pour savoir s’il pouvait me prêter sa tombeuse le week-end prochain, la mienne étant en panne. Il me proposa de passer prendre un verre en rentrant pour parler des conditions car il était seul, sa femme étant allé à un séminaire sur le NTIC en remplacement d’une collègue malade. Tilt ! Les salopes sont allées se gouiner à Paris ! « Ok, je passerai ce soir, il faut qu’on parle et d’autre chose que des tondeuses ».C’est donc au sortir du boulot en costume cravate que je me suis présenté chez lui. Il m’accueillit avec un grand sourire. -Heureux de te revoir !-Viens, dis-je, il faut qu’on parle.-Ho ! Que ce passe-t-il ? Je m’installais sur le canapé, non sans avoir une pensée pour ce qui s’y était passé, et attendis qu’il s’installe casino oyna sur le fauteuil.-Nos femmes sont ensembles à Paris. Cette situation devient loufoque. Je devais en parler ce soir avec Nadège. Là ça va trop loin, il faut que nous fassions quelque chose !-Ho attend, sur le sujet j’ai réussi à piquer une photo sur le téléphone de Florence, ça m’a fait bander.Choquer par ces propos et par la photo que j’avais sous les yeux je restais sans voix. La photo était visiblement prise par Florence et présentait ma femme en train de la regarder les yeux pétillant et la bouche collée entre ses cuisses.Je ne trouvais rien à répondre sinon « sert moi un triple, quadruple, quintuple, s’il te plait. ».-Tu vois, en tant que suceurs, vous semblez faire un couple magnifique ! me dit-il en se penchant vers moi et en posant sa main sur ma cuisse.Le gros quintuple de whisky avalé presque cul sec, je me levais pour partir mais l’alcool, la situation, la photo, les flashes back de l’autre soirée me firent me retourner vers lui : -Tu as toujours les vêtements de l’autre jour ?-Oui, j’en ai même acheté d’autres, pour le cas où. Me répondit-il avec un grand sourire. -Ne bouge pas, je prépare tout dans la chambre d’amis.En patientant je pensais à la situation, si nos femmes se font plaisir pourquoi ne pas en faire autant. Pourquoi se voiler la face, j’avais bien, beaucoup en fait, aimé ces deux soirées. Je ne sais pas où cela nous mènera mais pourquoi ne pas poursuivre cette aventure étrange ?Après qu’il m’ait indiqué que tut était près, je me dirigeais vers la chambre d’amis tandis qu’il s’installait sur le canapé en me disant « Prends ton temps, il semble que nous ayons la nuit pour nous et la salle de bain est à ta disposition si besoin. ».Sur le lit de la chambre je trouvais les mêmes affaires que la dernières fois plus quelques autres dont une guêpière assortie au string, une nuisette également assortie, une crème épilatoire zones sensibles pour homme, du parfum, un kit de maquillage pour les yeux, quelques bijoux et, ho surprise, quelques feuilles imprimées : « comment réussir son travestissement ».Je commençais par parcourir ces quelques notes agrémentées de photos. Un peu agacé par cette lecture je finis par la jeter, pris toutes les affaires et me dirigeais vers la salle de bain. En déposant celle-ci le tube de crème épilatoire tomba, je le ramassais en me disant pourquoi pas ? J’aime que Nadège soit épilée, pourquoi pas moi ? Après la douche je m’en badigeonnais le tour du sexe, le haut des cuisses le bas du dos et les fesses. Quelques minutes de patience puis rinçage. Ho ! Je suis tout lisse ! C’est très étrange. Je me badigeonne de crème hydratante livrée avec et je suis encore plus doux, c’est une drôle de sensation que de découvrir des zones masquées depuis la puberté. D’autant plus bizarre que c’est tout doux, même mes fesses sont douces et je me surprends à les caresser avec plaisir. slot oyna Bon, ce n’est pas le tout mais il faut encore que je m’habille. Je commence par le string, hésite puis choisis la guêpière, j’aime quand Nadège en porte. J’enfile le bas, même bordel pour les attacher à la guêpière mais je finis par y arriver. Je passe la robe, la perruque et entreprends le maquillage. Fond de teint, yeux, bouche, je galère mais j’y arrive plus ou moins. Je mets les bijoux, collier, bracelet et même bracelet de cheville. J’enfile les escarpins, me voilà prête, heu prêt.Je marche un peu mieux avec les talons et c’est d’une démarche plus assurée que je pénètre dans le salon.« Houaou ! Tu es superbe. » Me dit-il. « Veux tu bien faire un tour que je t’admire. ». Confus j’obtempère, je ne m’attendais tout de même pas à ces exclamations. « Je suis sans voix, je ne pensais pas que tu pourrais être aussi sexy ». « Arrête ton char » lui dis je sans pouvoir m’empêcher de rougir un peu sous la flatterie. Finalement il se lève écarte les bars et me demande de venir contre lui, que je lui ai manqué. Je m’avance en exagérant un peu un déhanché pour venir me blottir dans ses bras ouverts. Il me serre contre lui en plaquant ces mains sur mes fesses et je sens son désir contre le mien. Nous entamons un slow langoureux qui nous excite l’un contre l’autre. Il n’a pas lâché mon regard et en se penchant vers moi il me dit, ce soir c’est à moi de te faire jouir ma chérie. Ma chérie ? J’ai un mouvement de recul, mais ces mains me tiennent fermement contre lui et sa bouche qui se pose sur la mienne a raison de mes questions. Je fonds sous son baiser, sous les assauts de sa langue, sous ses caresses sur mes lèvres. Je sens ses mains me caresser doucement les fesses tandis que nos sexes se caressent au rythme des pas de danse. Je ne sais pas si c’est le fait d’être épilé mais je ressens très fort ses caresses et colle d’autant plus à lui. Ayant aussi envie de caresser quelque chose, je passe une main entre nous et lui att**** le sexe que je caresse au même rythme que ses mains. Il se détache alors de moi et me prend par la main. Sans un mot il me conduit à sa chambre. Là il m’enlace de nouveau et nos lèvres se soudent. Lorsque ses mains quittent mes fesses et remonte sur mon dos pour trouver la fermeture de ma robe, je comprends. Je m’écarte alors de lui et lui dis que c’est à lui de commencer. Je commence donc à défaire sa chemise, bouton par bouton, caresse après caresses tout en le regardant dans les yeux. C’est toujours en le regardant dans les yeux que j’ai défais sa ceinture, déboutonner son pantalon, fais glisser sa fermeture éclaire. C’est toujours en le regardant dans les yeux je suis descendu pour lui baisser son pantalon, le faire passer sous chaque pied et remonter en ne pouvant m’empêcher de m’arrêter à hauteur de son sexe tendu et toujours prisonnier de son boxer mais sur lequel j’ai tout de même fait quelques canlı casino siteleri bisous. En me relevant je me suis retourné pour lui permettre de défaire la fermeture de ma robe. Chose qu’il a faite très doucement. Puis, c’est en partant des épaules et en me caressant qu’il l’a ôtée. Lui aussi c’est mis à genoux derrière moï pour me faire quitter ma robe à terre. Lui aussi en remontant c’est arrêté pour faire quelques bisous sur mes fesses. Humm ! C’est trop bon ! Que nous réserve cette soirée ? Lorsqu’il s’est relevé, il s’est collé à moi, je sentais son sexe contre mes fesses, entre elles. Je sentais son souffle haletant de désir dans mon coup, ses mains qui se posent sur mes cuisses et remontent à la lisière des bas où ils s’attardent un moment avant de poursuivre leur progression sur mes hanches, mon ventre, mes seins plats sous la guêpière, mon cou, ma bouche où un doigt fureteur s’introduisit. Puis redescendre sur mon ventre, vers mon sexe que le string ne parvenais plus à contenir tout à fait. Lorsqu’il arriva à mon gland, le contact de ses doigts me fit me cambrer et je sentis son sexe coulisser entre mes fesses. Pendant un long moment il m’a titillé ainsi me faisant me cambrer à chaque fois et le frottement de son sexe sur mes fesses, entre elles devint un vrai plaisir. Finalement, il nous fit nous allonger l’un en fasse de l’autre mous découvrions nos corps du bout de doigts tout en nous embrassant. Lorsqu’il s’attarda sur mes fesses il me félicita sur leur douceur, je le félicitais en retour sur la douceur de son sexe que ma main fureteuse avait attrapé sous son boxer que je ne tardais pas à faire glisser pour me laisser le champ libre. Mais lui aussi avait la main fureteuse et je sentis un doigt venir entre mes fesses, juste un passage qui me caressa la raie protégé par la mince ficelle du string. Un peu contrarié par cette caresse je serrais les fesses. Son baiser ne devint que plus fougueux et à son second passage je laisser passer. Au troisième je ressentis quelques sensations nouvelles. Au quatrième, je trouvais cela plutôt bon. Au cinquième j’ai accepté qu’il s’attarde un peu. Au sixième j’ai ouvert les jambes. Là il m’a mis sur le ventre et à califourchon sur moi m’a massé le dos au travers de la guêpière toujours en place. Il m’a alors demandé si je ne voudrais pas passer la nuisette et le porte-jaretelle, que ce serait plus facile pour le massage du dos. Je l’ai fait sans réfléchir et c’est ainsi que je me retrouvais à nouveau sur le ventre ; lui sur moi à me masser le dos. Massage qui descendit très vite sur mes fesses qu’il trouva magnifiques. Le massage s’accompagna bientôt d’un nouveau doigt fureteur qui s’immisça, me frotta, me massa. Il remit un peu d’huile de massage et repris, heureusement que j’ai au moins un string me dis-je, sinon, il me pénètrerait. Mais ce qui devait arriver arriva, son pouce dérapa, mon string s’écarta et son pouce entra. Plusieurs chose se passèrent alors, je ne suis pas certain de les donner dans l’ordre, je gémis, j’éprouvais du plaisir, je me contractais, le jeu allait trop loin, je tentais de me relever, Je fermais les jambes, je les écartais, je disais non, pas ça.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

RELATED POST

How I became a BBC slut. (Part Two)

How I became a BBC slut. (Part Two)Part TwoI dressed, it was early evening. I hadn’t cleaned the house, hadn’t…

My husbands overseas part 1

My husbands overseas part 1My hubby flew out midday on the Wednesday. We took my daughter out of crèche for…

Caught with Neighbors Panties 2

Caught with Neighbors Panties 2To catch up where I left off you will need to read the first story. I…

Bush river outing 2017

Bush river outing 2017I walked in and got all kinds of attention. My heart always races and I seem to…

kartal escort didim escort ankara escort tuzla escort adapazarı escort adapazarı escort seks hikayeleri izmir partner escort escort pendik izmir escort antep escort kartal escort maltepe escort pendik escort gaziantep escort bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis sakarya escort