Eléa sa bouche et ses cheveux (chapitre 2)

Eléa sa bouche et ses cheveux (chapitre 2)oila je viens de finir de te le configurer” dit Clémence. Eléa s’attarda un instant sur les longs cheveux blonds et bouclés qui s’arrêtaient au milieu du dos. Elle observa les chaussures décontractées, le leggins noir et son chemisier fin derrière lequel elle devinait un soutien gorge blanc tenant des seins fermes. Elle avait toujours trouvé Clémence magnifique sans qu’elle sut pourquoi.Cette dernière reprit en la regardant de ses yeux bleus: “Je t’ai installé différentes choses sympa sur ton nouveau casque. ” – Clémence avait toujours été douée en informatique, autant qu’Eléa put s’en souvenir – “Tu peux maintenant voir des films en réalité augmentée, appeler des amis, voir et commander des vêtements, jouer à des jeux, tout ce que tu veux! Je t’ai installé World of Elves et Vr Sport. Ce dernier modèle est vraiment incroyable et il s’adapte à ta personnalité!”Alors qu’Eléa saisissait son casque entre ses mains pour mieux l’admirer, Clémence s’approcha doucement derrière elle. Elle posa sa main en haut de la cuisse d’Eléa en effleura son oreille gauche de ses lèvres puis lui susurra “Ca devrait te plaire…”. Eléa fut traversée par un délicieux frisson et crut sentir derrière son jean moulant une petite fessée qui la cambra. Elle retint un léger sourire.Quand elle voulut protester, Clémence passait le pas de la porte, feignant que tout était normal, en lui disant au revoir de la main. “A bientôt!” répondit elle quelque peu émoustillée.”Quelle idiote” pensa t’elle. “J’espère que… Non c’est impossible”–[X] IntializationEléa enfila le casque et fit défiler le menu. Elle se sentait d’humeur joyeuse et sélectionna l”Vr Sport”.Après une vidéo bluffante présentant les différents jeux, elle prononça “Roller”. Soudain, L’image sous ses pieds disparut et elle se vit déposée sur un parking à côté d’un fleuve large. A sa surprise, elle ressentit aussi la température chaude d’été et la lumière du soleil qui caressait son visage.Après un moment, Eléa choisit l’écran “Dress Up” où elle pouvait personnaliser sa tenue parmi un large choix de pantalons, minijupes, bas, t-shirts, etc… “Oui pourquoi pas??” se dit-elle “C’est un jeu vidéo et ça n’est pas multi-joueurs.”. Elle choisit uniquement un mini short noir couvrant à peine ses fesses, un débardeur de sport moulant, et des bas en croisillons . Ses cheveux bruns détachés tombait sur ses épaules et elle portait des faux cils noirs prolongés d’un trait d’eye liner ainsi qu’un maquillage foncé rose. En se regardant, Eléa se sentit sexy et provocante. Une partie d’elle aurait aimé être vue habillée de la sorte dans la réalité.Elle s’élança sur la piste cyclable le long de la rivière. Elle pouvait entendre l’eau couler et sentir le vent dans ses cheveux. L’agréable chaleur de cet été traversait son corps. Elle observait des oiseaux volants à ses côté et le vent qui faisaient bouger les herbes. Tandis que ses longues jambes appuyaient sur ses rollers la relançant le long du chemin, et qu’elle commençait à prendre du plaisir elle aperçut des groupes de personnes en amont sur le chemin qui semblaient manger ou passer du temps entre amis.Arrivant à leur niveau, elle s’aperçut que la plupart étaient des hommes et que certains d’entre eux la regardaient depuis plusieurs centaines de mètres. Certains avaient entre 18 et 20 ans quand d’autres étaient autour de la cinquantaine. Certains avaient un verre à la main et d’autres semblaient déjà ivres. Plus elle les regardait, puis elle lui sembla qu’il la regardait ou que leur comportement changeait, comme si le jeu analysait le comportement d’Eléa et se modifiait en conséquence. Un groupe de cinq hommes en particulier environ 50 ou 55 ans sembla se rapprocher d’elle. Eléa eut d’abord un geste de recul en se disant « Pourquoi c’est forcément les vieux frustrés qui viennent vers moi?? » et eut une idée.Elle les dévisagea ouvertement en se mordillant la lèvre inférieur. Puis elle fit mine de se lécher la lèvre supérieure un moment. Elle eu un instant l’agréable sensation de les exciter. Puis elle souleva son débardeur doucement laissant apparaitre deux seins rond et ferme, en forme de pommes, environ bonnet C. Enfin elle leur envoya un baiser de ses lèvres.Trois des hommes burent leur vodka d’un trait et se mirent torse nu en souriant. L’un d’entre eux sembla glisser la main dans son caleçon en la regardant. Sentant qu’elle était allée peut être trop loin elle repartit “Ouaw c’est plus réaliste que je ne le pensais surtout pour une simulation de sport! De toute façon, ce ne sont que des bêtes programmes, et j’ai payé pour faire ce que je veux.” hatay escort se dit elle avec dédain en s’enfuyant.–Elle avançait repensant à son petit jeu qui l’avait beaucoup amusée. Elle trouvait agréable de pouvoir enfin se comporter comme elle le souhaitait sans jugement et sans retenue. Le soleil était puissant et, bien que virtuel, elle sentit au bout d’une heure que son corps avait transpiré. Elle eut une idée. Elle fit de nouveau apparaitre l’écran “Dress Up”, enleva son short et son débardeur et choisit un bikini blanc très sexy avec des nœuds aux hanches et un soutien gorge passant derrière son cou. Elle ajouta uniquement un poignée blanc sur le bras gauche.Eléa, ainsi presque nue, repartit à nouveau sur ses rollers. Elle continua son parcours une dizaine de minute le long du fleuve passant un barrage sans rencontrer personne. Elle pensait à sa tenue provocante, elle se surprit à penser à Clémence et à ce qu’elle penserait si elle la voyait comme ça. Elle s’imagina à genoux lui suppliant d’effacer les captures d’écran de ses utilisations du casque quoiqu’elle eu désiré en retour. Elle eu l’impression de se toucher un instant alors qu’elle entendait Clémence un sourire en coin qui la traitait de “Salope!”. Elle sentait une excitation coupable monter en elle. Elle entendit de nouveau “Hé toi la salope, tu m’entends? Viens là!”. Elle ouvrit les yeux et tourna la tête.Elle aperçut deux hommes de 22 et 41 ans avec des vélos au sol cassés, derrière elle sur la piste cyclable qui la regardait. “Non seulement tu t’habilles comme une trainée mais en plus tu regardes pas où tu vas?!!” Elle regarda les deux hommes. Le plus vieux torse-nu avait un tatouage de serpent sur son bras droit, portait un jogging noir. Il ressemblait à un cowboy sale sans la classe, repoussant. Le deuxième, la peau plus claire avait les très fins et des yeux clairs et Eléa pouvait deviner des abdominaux bien formés derrière son t-shirt. Elle avait toujours aimé les hommes plus jeunes qu’elle. Ses tétons durcirent, si il ne s’agissait pas juste d’un jeu de sport, Eléa sentit qu’elle aurait aimé en voir plus. Elle fut interrompu dans ses pensées: “Moi et mon pote on t’a vu les doigts dans ta culotte.” Dit le plus âgé, le menton levé, pointant le pubis d’Eléa d’un doigt. L’expression d’Eléa changea. “Bande de voy…”. Elle s’interrompit. Gênée et en colère, elle n’appréciait pas d’être insultée et voulut leur donner une leçon.L’esprit espiègle, elle leur fit dos et se pencha un peu. Puis elle se massa les fesses se donnant des petites fessée claquantes d’une main tandis qu’elle caressait sa jambe avec l’autre. Au dessus de son épaule elle vit les deux hommes hésiter un instant puis s’approcher jusqu’à environ un mètre un sourire aux lèvres. “Ouais c’est ça, c’est bien!!…” dirent ils d’une voix emplie de lubricité. Puis elle s’arrêta, se redressa rapidement et, les regardant dans les yeux tour à tour, leur fit un énorme doigt d’honneur bien marqué! Elle repartit sur ses jambes en roller aussi vite qu’elle pût, morte de rire. Elle pouvait entendre derrière elle des hurlements furieux: “Attends! Reviens ici conasse! Putain, tu as intérêt à revenir…. REVIENS!!”.Toujours fière d’elle, elle continua une dizaine de minutes avant d’entamer un virage. Le soleil se couchait et le jour baissait peu à peu et elle pensait à se déconnecter quand elle vu une forme tomber devant elle. Tout d’un coup, elle eu l’impression qu’on lui appuyait derrière la tête et se retrouva à quatre pattes. Avant qu’elle ait pu comprendre ce qui se passait, elle sentit que sa culotte était baissée et entendit “Tiens lui les jambes!”.Elle leva la tête et vit l’homme de 41 ans de tout à l’heure, nu, tenant son pénis dressé à la main .”Je ne supporte pas les petites allumeuses dans ton genre qui me tiennent tête.” un sourire narquois aux lèvres. Au même moment, elle sentit qu’une bouche embrassa son entre jambe tandis qu’une langue faisait le tour de sa vulve. Elle ne put s’empêcher une bouffée de plaisir, surprise. Elle se ravisa, en colère.”Putain, mais vous êtes juste des programmes! Pour qui vous vous prenez?? Comment c’est poss… ??” elle fut coupée par l’homme devant elle. “Ta gueule!”. L’homme lui souleva un peu le visage, introduit un pouce dans sa bouche, regarda Eléa et inséra un pénis mal odorant entre ses lèvres. Puis Il lui boucha le nez un instant la forçant à ouvrir sa bouche.. “MMhh salope”. Elle sentit le penis passer entre ses joues et la verge buter contre sa langue. “Mmnnhnooo” son ralement fut étouffé. L’homme attrapa les cheveux d’Elea fermement comme une crinière et commençât à lui faire escort hatay bouger la tête. “Ouais bouffe la bien…. T’es qu’une chienne… ahh …Mmmh ouais…, suce?!…. juste un programme?? putain ramasse ça » Il poussa son penis le plus au fond possible et bloqua la tête d’Elea une dizaine de secondes, elle avait du mal à respirer. Puis il reprit le va et vient « Ne me manque jamais ..de… ahh de respect Jamais! Tu m’entends salope?” hurla t’il en infligeant trois coups de reins puissants. Eléa sentait le pénis taper contre son palais et le début de sa gorge et elle fut forcée d’ouvrir plus grand sa bouche. Affolée, elle fit apparaitre avec difficulté et à tâtons le menu de jeu jusqu’au bouton “Quit”.L’homme leva les yeux, puis le bras et, dans un mouvement de la main, fît disparaitre le menu! Eléa écarquilla les yeux “Co…? Comment est-ce possible?” pensa t’elle. Il recula, sortant de sa bouche et regarda Eléa qui reprenait sa respiration. Il éclata d’un rire moqueur. “Tu ne peux pas partir, nous décidons du jeu maintenant!”.A ces mots, Eléa comprit qu’elle était piégée. Elle fut parcourue d’un frisson qui secoua son corps comme une vague partant de sa tête, vers sa poitrine et son bas ventre, avant de descendre son dos et ses jambes parfaites jusqu’aux pieds. L’homme d’une vingtaine d’année toujours derrière, s’écria avec délice “Eh! Elle mouille!! Et de plus en plus. On dirait qu’elle aime ça.”. Eléa se souvint qu’elle avait peut être été un peu excitée tout l’après midi et que le plus jeune dés deux était mignon. Mais, mais elle ne les connaissait pas, ça n’était pas elle, ça n’était pas ce qu’elle était venue faire dans le jeu, essaya t’elle de se convaincre.Elle fut sortie de ses pensées lorsque le jeune homme commença a lui donner des coups de langues de plus en plus insistant, montant et descendant le long de ses petites lèvres. Elle leva sa tête vers le ciel et poussa un cri de plaisir, sexy et séduisant. Il se releva et passa devant elle, elle le vit att****r son pénis et commencer à se masturber.L’ homme le plus âgé passa alors derrière, attrapa les deux bras d’Eléa et les mit dans son dos. D’une seule main ferme, il saisit les deux poignées en les maintenant et la força à se redresser un peu. Elle tenta sans succès de bouger ses épaules pour se défaire de l’emprise. “Là tu vas aimer!” lui bava t’il dans l’oreille. Eléa tenta d’hausser les épaules en maudissant l’homme lorsque ce dernier saisit sa hanche et fit entrer son pénis en elle. Elle sentit avec plaisir l’étranger qui pénétrait en douceur le bas de son ventre. Puis ce dernier recula et entra à nouveau plus franchement.Eléa commença sans s’en apercevoir à bouger de bas à hauts ses fesses. Alors que l’homme accélérait son mouvement, le souffle d’Eléa devenait haletant. Elle pouvait sentir doucement cette sensation d’excitation électrique monter en elle. Elle tenta vainement de dire “Arrêtez.. Je aah… je ne suis pas une ….”.L’homme lui donna une vive fessée. Eléa échappa un cri de plaisirElle était sur ses genoux, ses mains tenues dans le dos, le buste relevé à quarante cinq degrés.De son côté, l’homme d’une vingtaine laissait frotter son penis en érection sur le corps d’Elea en mouvement. Elle pouvait sentir sur son ventre et ses épaules du liquide pre séminal s’échapper de sa verge gonflée.Il caressa un instant son pubis avant de remonter sur son ventre et de saisir ses seins de ses deux mains en les massant. Puis il inséra son pénis sous le haut du bikini et compressa sa poitrine et commença des allées retours secs et saccadés. “Oui?!! Petite chienne, avoue t’en rêvais?! Je t’ai vu me mater tout à l’heure ” grogna t’il narquois. Elle n’avait d’autre choix que de se résigner furieuse.Elle le voyait reculer et renfoncer son pénis en soupirant de plaisir, l’espace formé par ses seins était moite et enveloppait le membre durci.Elle sentait aussi le deuxième homme derrière lui mettre des fessées, la pénétrer ou frotter sa vulve avec trois de ses doigts. Elle tenta d’ignorer une vague de chaleur qui irisa d’entre ses jambes. La deuxième vague atteint ces fois ci sa bouche et elle hurla de nouveau de plaisir. Le jeune homme railla “Ah ah ah?! Tu aimes te faire prendre, hein?? Et par des inconnus?! Attends, je vais te donner une leçon pour ton comportement dont tu te souviendras.”. Elle tourna la tête pour éviter son regard mais le jeune homme attrapa son menton et souleva son visage pour la forcer à le regarder. Il la toisa un instant alors qu’il continuait à faire l’amour à sa poitrine puis brutalement crachat dans ses yeux. “salope, ramasse déjà ça” il sourit dominateur. Elea, humiliée, ne hatay escort bayan put se contrôler, folle de rage, elle tira de toute ses forces et put libérer son bras droit. Elle eu l’impression d’assener des coups dans le ventre et les parties du jeune homme mais elle s’aperçut dans un sentiment humiliant mêlé de sexe et de chaleur qu’elle avait en fait porté sa main en haut de ses jambes et se caressait, titillant son clitoris et faisant frotter ses doigts vers son vagin. Elle sentit soudain qu’elle était sur le point de jouir et arrêta de bouger.Tandis que la salive du jeune homme défaisait son eye-liner et coulait sur son nez elle sentit ce dernier se raidir. Elle jeta un regard vers le bas et aperçut la verge qui ressortait entre ses seins et son bikini. Il resserra son étreinte sur les seins et en rugissant, il éjacula quatre jets généreux blanc qui atterrirent sur la langue, la bouche, le buste et les cheveux d’Eléa. Puis il continua à pilonner ses seins pendant plusieurs secondes interminables en rageant de plaisir. Eléa n’avait jamais vu un homme jouir aussi longtemps. Enfin, il ralentit.Satisfait, il retira son membre et regarda Eléa. Puis il l’essuya sur le bikini déjà souillé de sperme. Elle pouvait sentir le fluide chaud et épais sur sa peau et dans les bonnets du soutien gorge. Elle passa un doigt sur ce dernier et s’aperçut avec dégout que le tissu était complètement imbibé de semence. Un jet avait atterri près du cou et coulait sur son sein gauche puis au dessus du bikini et finissait en tombant en fils. Une odeur d’homme révoltante, enivrante, sexuel, a****l s’échappait, le liquide goûtait sur son ventre. Elle ferma la bouche d’un plaisir coupable et regretta son geste, un goût de blanc d’œuf machiste ayant envahi son nez et son palais. Elle fit une grimace.L’homme contemplait sa proie et sembla avoir une idée. Puis Il y’eut un flash et un bruit. Après plusieurs secondes, il déclara, une lueur de revanche dans ses yeux “Petit cadeau de mes amis, pour les avoir allumé eux aussi et être partie! »- Elea se souvint quand elle avait soulevé son débardeur plus tôt dans la journée, devant le groupe de cinquantenaires alcoolisés- « Après ton départ, furieux, ils se sont rendus dans ta garde robe virtuelle… Désormais, tant qu’ils en auront envie, les soutifs et certains vêtements de ton jeu seront souillés et imprégnés par leur jus d’homme. Tu en sentiras la sensation sur tes seins et l’odeur quand tu te connecteras, tu mourras d’envie de te toucher comme une petite traînée. Et ne t’avises surtout pas de ne pas les porter?! Sinon….” Il s’interrompt un instant devant la mine déconfite d’Elea ” Ah ah?! Et Bonne chance avec tes copines pour cacher qui tu es vraiment surtout avec Clemence!”.Elea, d’abord incrédule, eut envie d’hurler et de déverser sa rage sur lui. “Je n’y crois pas?! Je… Et Co…. Comment sait t’il pour Clemence? Jamais je ne me laisserai fai…” Elle se laissa aller à cette pensée et reprit les mouvements de sa main “Clemence, je ahhh… Elle ne doit pas savoir…. mmh C’est à cause d’elle….Mmmh cette petite pute c’est elle qui devrait….. subir ces pervers ” Elle ne put s’empêcher de l’imaginer nue à sa place à cet instant en train de se faire prendre sa chatte, soumise, le visage dégoulinant de sperme. Cette pensée acheva de l’exciter tandis qu’elle se rendit compte que c’était elle qui était en train de se faire pilonner par le deuxième homme. Elle tenta de résister mais ivre d’excitation, elle se laissa aller. Son vagin serrait et relâchait par spasme le membre de l’homme tandis qu’elle criait d’excitation et de plaisir entre deux souffles.. Elle hurla le prénom de Clémence au moment le plus intense.–Le silence se fit. Trois minutes passèrent.Exténuée et vidée, elle avait relâché ses muscles et posé sa tête contre le sol encore chaud, les paumes de mains à plat le long de ses côtes, les coudes en l’air, ses seins moites et gonflés s’écrasaient contre le sol, son dos mince remontait jusqu’à ses fesses en l’air, posées sur ses jambes le bas du maillot baissé, comme si elle attendait d’être à nouveau attrapée.Elle s’aperçut que les hommes avaient disparu, elle ne savait pas dire si le dernier avait joui.Toujours à genoux, ses rollers aux pieds, elle resta dans cette position un moment priant pour que personne d’autre ne vienne et ne la voit comme cela, elle n’aurait pas eu la force de résister. “Je dois vraiment ressembler à une petite salope comme maintenant ” Cette pensée la fit à nouveau mouiller et elle se prit à sourire de ses propres fantasmes.Puis fébrilement, elle fit apparaître le menu et quitta le jeu.[X] Vr Sport- Fork Cl3″Que voulait dire Fork Cl3??” Se demanda t’elle plissant des yeux avant de poser le casque, heureuse et fatiguée. Elle alla prendre une douche en pensant avec plaisir à la prochaine fois.Fin du chapitre 2

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

RELATED POST

Üniversiteli Kızdan Lüks Fahişeye! – 2 –

Üniversiteli Kızdan Lüks Fahişeye! - 2 - Alışverişten sonra Villaya gittim. Hemen Mehmet, Semih ve Burak’ı çağırdım, geldiler. Onlara, “Bugün…

genç aşığımın bana öğrettiği ilkler

genç aşığımın bana öğrettiği ilkler yıllarca bastırılmış cinselliğimi benden yasca küçük genç aşığım sayesinde gün yüzüne çıkardım... 50 yaşında evli…

Arkadasimin karisi

Arkadasimin karisi Merhaba.oncelikle burada yazacaklarım hayal ürünü degil gerçektir.ve arkadaşımın karısıyla olan yazışmaları ve onunla yaşadığım ilişkileri olduğu gibi aktarıp…

Karımın Sikicisi Arkadaşım Ozan

Karımın Sikicisi Arkadaşım Ozan Karımın Sikicisi Arkadaşım Ozan Ben serkan 36 yasindayim karim 34 yasinda .23 senedir almanyada yasiyoruz sekse…

kartal escort bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis bursa escort çanakkale escort çankırı escort çorum escort darıca escort didim escort edirne escort edremit escort elazığ escort konya escort sakarya escort sakarya escort porno izle izmir escort sakarya travesti