les aventures de Valérie – partie 2

les aventures de Valérie – partie 2Les premiers émois,Ce vendredi soir, comme d’habitude, Valérie est allée chercher Adrien à la sortie de son école, ils ont décidé de passer un week-end de plus ensemble, « toujours en tout bien tout honneur » comme dit Valérie. Tout se passe comme d’habitude, après le repas et la douche, ils entament une longue discussion sur leurs vies respectives et sur ce qu’ils en pensentAdrien : comment fais tu pour vivre aussi seule ?Valérie  : je ne suis pas toujours seule, j’ai mes collègues de bureau et j’ai pris mes habitudes, le soir, c’est un peu dur, c’est vrai de se retrouver seule dans cette maison mais j’ai toujours quelque chose pour m’occuper,Adrien : et les week-ends ?Valérie : avant c’était un peu long mais maintenant que tu viens me voir régulièrement, ça va mieux, il est vrai que j’attends impatiemment le moment où je vais te chercher,Adrien : ne serais tu pas un peu amoureuse ?Valérie en rougissant : je ne crois pas mais c’est vrai que tu me manques et que je pense à toi quand tu es absent, Adrien : as tu pensé à ce dont nous avons parlé l’autre jour ?Valérie : l’amour passion et l’amour sexe, c’est ça ?Adrien : oui et l’amour tendresse aussi, il ne faut pas l’oublier, c’est un peu lui qui fait la liaison entre les deux autres,Valérie : est ce que tu crois que la passion et la tendresse vont ensemble ?Adrien : bien sûr, la tendresse amène un peu de calme dans la passion, de longs câlins après avoir fait l’amour, ça fait du bien, surtout si on a fait l’amour un peu plus fort qu’à l’ordinaire,Valérie : ça veut dire quoi, un peu plus fort qu’à l’ordinaire ?Adrien : de façon un peu plus brutale, un peu sauvagement,Valérie : eh bien toi, il ne ferait pas bon être ta maîtresse, tu parles de fantasmes où je me balade nue pour te servir, maintenant tu veux me brutaliser en faisant l’amour,Adrien : un peu de piment de temps en temps pour changer de l’amour, pépère,Valérie : tes piments plutôt Cayenne ou plutôt Espelette ?Adrien : au début, plutôt poivron, très doux, puis plutôt Espelette et en fonction des réactions du partenaire on finit sur du Cayenne très fort mais tout dépend de la façon dont le partenaire réagit,Valérie : et comment sais tu que le partenaire aime ?Adrien : en fonction de ses réactions pour commencer, s’il coopère bien, en me guidant par sa voix puis par les réactions de son corps, si tu es bien à l’écoute et si tu la connais bien, tu sais si elle aime ou pas, c’est pour cela que je suis contre les passades, c’est beaucoup plus intéressant quand tu connais le corps de ta partenaire, ses points sensibles et ses réactions quand elle apprécie ou pas ce que tu lui fais,Valérie : eh ben dis donc, en voilà une belle théorie,Adrien : si tu veux la mettre en pratique, je ne te le refuserai pas,Valérie : ça s’appelle une avance ça, monsieur le Don Juan ou je me trompe ?Adrien rougissant : oui, non, je crois que j’ai parlé trop vite,Valérie riant aux éclats : et en plus il rougit, que c’est mignon,elle se lève, s’approche de lui, lui prend la tête entre les mains et lui dépose un chaste baiser sur le front, Adrien se laisse faire, il l’att**** par la taille mais elle se dégage,Valérie : n’en profite pas, coquin, il est tard, je vais aller dormir maintenant, tu peux rester à l’ordinateur si tu en as envie,Adrien : d’accord,il se lève, la prend par la taille et dépose deux gros bisous sur ses joues, elle se colle légèrement à lui, l’embrasse elle aussi puis dans un grand effort se dégage et rejoint sa chambre, Adrien s’installe à l’ordinateur, règle ses problèmes sur son jeu, va vérifier son courrier et se dirige lui aussi vers la chambre d’amis,Valérie ne dort pas, elle réfléchit longuement, elle tourne et retourne dans son lit, le sommeil ne vient pas, elle entend Adrien qui va se coucher, « que tu es bête ma fille, tu as envie de ce garçon, il est prêt à te donner tout ce que tu désires mais tu te refuses toujours à lui, il va finir par se lasser et toi, tu vas rester avec tes regrets », elle se lève, revêt son peignoir et se dirige vers la chambre d’amis,Adrien entend Valérie se diriger vers sa porte, elle gratte doucement,Adrien : oui,Valérie : je n’arrive pas à dormir, je ne te dérange pas,Adrien : nonValérie s’assied sur le litValérie : je pensais à notre discussion, c’est vrai que si je veux tester ta théorie des trois amours, tu en serais heureux ?Adrien : très heureux, moi aussi, je suis prêt à la tester avec toi quand tu veux,Valérie : ce soir, ça te dirai ? mais on commence par le poivron très très doux, s’il te plaîtAdrien : d’accord, tout ce que je te demande, c’est de ne pas te retenir, tu te laisses aller, tu ne fais que ce dont tu as envie mais tout ce dont tu as envie,Valérie : c’est-à-dire ?Adrien : je te demande juste mobil porno de te laisser aller et de laisser ton corps réagir comme il en a envie sans penser à autre chose qu’à ton plaisir et accessoirement au mien, mais sache que je prends le mien à travers le tien, surtout ne simule pas ce serai de la triche et ce ne serait pas constructif pour la suite,Valérie : d’accord,elle ouvre son peignoir, le retire et apparaît dans une longue chemise de nuit en coton qui lui arrive jusqu’au cou,Valérie : ce n’est pas très sexy,Adrien : non mais on se ratt****ra plus tard,Valérie en riant : encore tes idées cochonnes,Adrien la prend par la taille et se colle doucement contre elle, il approche son visage de celui de Valérie pour échanger un petit baiser sur la bouche mais elle tourne la tête et il lui fait son baiser sur la joue.Valérie en lui souriant : tu m’as dit de me laisser aller et de faire ce que j’ai envie, à toi de me donner l’envie,Adrien : je retiens cette phrase pour le futur, ce sera à moi de te donner l’envie de faire ce que je désire de toi,Valérie : c’est un peu embrouillé ton histoire, explique moi,Adrien : imagine, un jour, j’ai envie que tu te promènes nue à la maison, ce sera à moi de te convaincre que tu y prendras un plaisir fou,Valérie en souriant : encore cette histoire de me balader à poils, tu en as tant envie que ça de me voir à poils ?Adrien : oui, pas seulement de te voir à poils mais aussi de te sentir complètement disponible à mes caresses de ne rien avoir qui me gène pour te toucher là où j’en aurai envie,Valérie : vu sous cet angle, c’est autre chose mais il faudra me démontrer que le fait de me toucher me procure du plaisir,Adrien se redresse sur le lit, s’approche d’elle, se serre, dégage ses cheveux de son cou et y dépose un petit baiser, Valérie se laisse faire, elle lui facilite même l’accès en penchant la tête de l’autre coté, il lui caresse doucement les cheveux, passant la main dedans,Valérie : attention les nœuds,Adrien : tu es très pratique pour une romantiqueValérie : qui t’a dit que j’étais romantique ? Je n’ai pas envie que tu me tires les cheveuxAdrien : je ferai attention, Puis il reprend, lui caresse la nuque, dépose des bisous dans son cou, se rapproche doucement de sa bouche, Valérie commence à avoir le souffle un peu plus court, il essaie de lui déposer un petit baiser sur la bouche, elle le laisse faire, c’est juste un tout petit baiser très chaste mais c’est leur premier, Adrien se sent pousser des ailes, il lui prend la tête, l’oriente vers lui et cherche les lèvres pour un baiser un peu moins chaste mais Valérie garde la bouche bien fermée et c’est un échange de bisous sur les lèvres qui se produit, Adrien lui prend les lèvres entre les siennes, Valérie a le souffle de plus en plus court, il continue son exploration de la tête de Valérie, « il ne faut surtout pas brusquer les choses », il sent qu’elle se détend alors il descend le long des épaules, il la sent frissonner à travers le coton de sa chemise de nuit, ses mains passent dans le dos, descendent le long de la colonne vertébrale, Valérie se raidit légèrement, « c’est un endroit très sensible on dirait » il remonte par le même chemin, caresse les épaules, retente un baiser plus profond mais avec le même résultat, Valérie ne lui laisse pas accès à sa bouche, bien qu’elle soit beaucoup plus détendue, il dégage un peu les épaules de la chemise de nuit mais le col est relativement étroit et il ne peut vraiment déposer un bisou que sur la naissance du cou, puis ses mains recommencent à descendre le long du dos, caressant la colonne vertébrale et s’écartant près du coccyx, remontent sur le coté, Valérie a un petit soubresaut, là où ça aurait dû la chatouiller, ça lui procure au contraire des sensations agréables, elle pousse un petit soupir d’encouragement, Adrien s’approche une nouvelle fois de sa bouche pour l’embrasser et dépose de petits bisous sur les lèvres, celles-ci s’entrouvre et leurs langues se rejoignent pour la première fois, ce n’est pas encore un baiser passionné qui vous coupe la respiration mais leurs langues se sont trouvées, se sont emmêlées, pendant cet échange, les mains d’Adrien continuent leur travail d’exploration, elles reviennent sur le ventre remontent doucement, effleurent un sein, Valérie a un léger mouvement de recul, la main s’éloigne rapidement, reprend ses caresses le long du corps, la bouche continue de déposer des baisers sur le peu de peau découverte de Valérie, les mains d’Adrien s’approchent de la taille, ils sent la ceinture du slip sous la chemise de nuit,Valérie murmure : eh oui, il y a une troisième couche pour défendre mon intimité,Adrien, sur le même ton : nous ferons comme pour les oignons, nous les enlèverons une à une,Valérie : fait attention zenci porno que ça ne te pique pas les yeux,Adrien sourit, il la sent décontractée, elle se laisse aller, se colle contre lui, elle aussi glisse une main sur le pyjama d’Adrien, elle le prend par le cou et l’attire pour un autre baiser, la main d’Adrien remonte vers la poitrine, il caresse le sein sous le coton de la chemise de nuit, le téton est bien pointé et Valérie pousse un petit gémissement quand il l’effleure, elle rejette sa tête en arrière, il en profite pour l’embrasser dans le cou puis il descend et ses lèvres effleurent le sein à travers le tissu, il prend le téton entre ses lèvres et le tire légèrement, Valérie lui prend la tête et la maintient sur son sein, il continue à lui titiller le téton, puis il se dégage, il lui prend les mains, la tire pour qu’elle se mette debout, elle se laisse faire, il continue à la caresser puis il fait remonter la chemise de nuit le long de ses jambes puis découvre la culotte et remonte le long du ventre, elle lève les bras pour lui faciliter la tâche et elle est bientôt en culotte devant lui, il se dégage légèrement, regarde le corps de Valérie, Valérie : arrête de me regarder, tu me gènes,Adrien : tu as un très joli corps, tu as tort de le cacher,Valérie :merci, mais je préfère que tu ne détailles pas ainsi,Adrien : d’accord,il se colle contre elle, ses mains maintenant courent à même la peau de Valérie, elles se font très douces, ils échangent un nouveau baiser puis Valérie détachent les boutons de la veste de pyjama d’Adrien,Valérie : soyons équitables, moi aussi, j’ai envie de voir ton corps,Adrien la laisse faire et l’aide à faire tomber la veste par terre, Valérie dépose de petits bisous sur le torse d’Adrien pendant que celui-ci lui caresse le dos, puis c’est à son tour maintenant que la peau n’est plus recouverte par la chemise de nuit de la couvrir de baisers sur les épaules puis il descend vers la poitrine, embrasse les seins à tour de rôle, dépose des baisers dans le vallon qui les sépare, Valérie gémit de plaisir, il prend un téton en bouche, la tête comme un bébé,Valérie : oui, tête moi, j’aime bien,Adrien insiste longuement sur les seins, puis il la guide pour qu’elle s’allonge sur le lit, elle se met en travers, laisse ses jambes pendre, pendant que la bouche d’Adrien continue de titiller les seins de Valérie, une main descend plus bas, caresse le ventre, franchit la ceinture de la culotte et caresse le pubis à travers le tissu, Valérie sursaute et pousse un gémissement encore plus prononcé, son souffle devient de plus en plus court, la main d’Adrien s’égare sur les cuisses,Adrien : tu as la peau très douce,Valérie, entre deux gémissements : tes doigts aussi sont très doux, c’est magique,Adrien caresse l’intérieur des cuisses, Valérie les écarte pour lui faciliter la tâche, en remontant le long de la cuisse, le pouce effleure sans vraiment le faire exprès le tissu de la culotte entre les cuisses, Valérie se tend sur le lit, Adrien a senti que la culotte était très humide à cet endroit, il retire sa main, sa bouche descend le long du ventre, il le couvre de baiser, pénètre le nombril avec sa langue, il remonte vers la bouche, sa mains continuent à caresser l’intérieur des cuisses, ils s’embrassent longuement, la main caresse le pubis à travers le tissu de la culotte, sa bouche redescend vers les seins, il la tête longuement, Valérie halète, un doigt s’égare entre les cuisses,Valérie : OUI !!Adrien descend s’installer à genoux entre ses cuisses largement écartées, il dépose de petits baisers sur la culotte, d’abord le pubis puis il descend en prenant bien son temps, d’abord à la jointure des cuisses puis il se rapproche des petites lèvres, passe la langue légèrement dessus,Valérie : OUI !!! encore,Adrien continue à lécher les petites lèvres à travers le tissu appuyant un peu plus à chaque fois, le tissu est bien mouillé, puis il prend doucement la ceinture de la culotte à deux mains, la fait glisser, Valérie soulève ses fesses pour lui faciliter la tâche, il découvre un pubis aux poils blonds clairsemés, il y dépose quelques petits baisers puis il va retrouver la bouche de Valérie pour échanger quelques baisers passionnés, son doigt effleure les petites lèvres maintenant découvertes, elles sont bien ouvertes et bien mouillées,Adrien : tu mouilles bien mon cœur,Valérie  :tu n’aimes pas ça ?Adrien : oh si j’adore, je vais te le prouver tout de suite,il descend reprendre sa position entre les cuisses de Valérie et l’embrasse délicatement sur les grosses lèvres puis darde sa langue sur l’extrémité des petites remontant lentement vers le clitoris, celui-ci est déjà bien gonflé, il donne de légers coups de langue dessus,Valérie : OUIIIIIII, c’est zenci sex trop, c’est bon,Adrien continue sous les encouragements de Valérie, les lèvres s’écartent toutes seules et le vagin commence à s’ouvrir, il se retire pour admirer le sexe de Valérie, des lèvres fines, un clitoris bien développé, des poils blonds relativement clairsemés, il reprend rapidement son exploration buccale pour ne pas gêner Valérie, celle-ci ne peut retenir ses cris lorsqu’il la pénètre avec sa langue, le jus a un goût légèrement aigre mais ce n’est pas vraiment désagréable, il se retire et la pénètre avec un doigt, il la fouille,Valérie : je vais jouir, prend moi,Adrien : pas tout de suite,Valérie : si prend moi, je te veux maintenant, fais moi jouir,Adrien : j’ai un préservatif dans le tiroir, je vais le mettreValérie : dépêche toi, j’ai vraiment envie de toiAdrien se dégage, prend le préservatif qu’il avait pris la précaution de préparer puis se glisse le long du corps de Valérie, s’installe entre ses jambes, place son sexe devant l’ouverture du vagin et pousse avec une grande douceur et très lentement pour qu’elle se sente envahir par son engin, Valérie lance son bassin en avant du sexe,Valérie : je te sens, c’est bon, c’est trop bon, je vais jouirelle se raidit dans un premier orgasme,Valérie : continue, j’aime, c’est bon,Adrien entreprend une série de va-et-vient dans le vagin, il se serre contre elle, frottant son corps, puis il se retire, elle est perdue,Valérie : pourquoi tu arrêtes ?Adrien : à toi de travailler,il s’allonge sur le dos, elle vient se positionner sur lui, prend son sexe dans la main pour le guider en elle et commence à onduler, il la caresse, lui prend les seins à pleines mains, les triture délicatement, il la tire pour amener les seins à sa bouche, la tête puis il lui prend les fesses pour bien les écarter et la pénétrer encore plus profondément, donne des coups de reins, elle se redresse pour l’absorber encore plus, elle se raidit dans un orgasme encore plus puissant puis s’effondre sur lui, elle se détend, l’embrasse, Valérie : c’est trop bon, Il la serre très fort contre lui, puis reprend ses mouvements du bassin, elle sent à nouveau le plaisir monter en elle, elle se redresse à nouveau pour mieux le sentir, il lui prend le bassin, donne des coups de reins pour la pénétrer avec vigueur, elle frotte sa chatte contre son bas ventre Valérie : mon clito, c’est bon,Adrien lève son bassin, bloque celui de Valérie en hauteur, lui imprime des mouvements d’avant en arrière, elle se frotte faisant tourner le sexe d’Adrien dans son vagin, Adrien : continue comme ça, je vais jouir,il donne de grands coups de reins, Valérie sent le sexe d’Adrien gonfler puis se raidir encore davantage, elle jouit encore plus fort puis s’allonge sur Adrien, elle l’embrasse,Valérie : je suis crevée, c’est trop bon,Adrien : est ce que tu as aimé ?Valérie : oui, j’adore les poivrons servis comme ça,Adrien : c’est bien, moi aussi j’ai beaucoup aimé,Valérie : je n’ai rien fait, je me suis laissée faire,Adrien : oui mais tu n’as pas caché tes émotions, c’est ça le plus important, j’ai pu me guider sur tes réactions,Valérie : tu es vraiment un très bon amant, très doux, très attentif,Adrien : mais tu sais que j’attends beaucoup de toi moi aussi,Valérie : oui, je sais, j’essaierai de me montrer digne de toi,Adrien : je sais que tu y arriveras, ne t’inquiètes pas,Adrien : tu sais que tu es très jolie, nue, j’aime beaucoup ton corps,Valérie, confuse : cochon, c’est pas vrai, tu recommences,Adrien : non, je ne recommence pas, je trouve que tu as un très beau corps et j’ai beaucoup aimé le caresser,Valérie : j’aime beaucoup ta façon de me caresser, c’est très doux, la prochaine fois, s’il y en a une, j’essaierai d’être un peu plus active,Adrien : il y aura une prochaine fois si tu le souhaites, moi je suis prêt à recommencer tout de suite si tu veux,Valérie : eh jeune Don Juan, je n’ai plus 20 ans et tu m’as déjà donné une bonne dose, il est tard, je vais aller dormir dans mon lit,Adrien essaie de la retenir mais Valérie lui donne un long baiser,Valérie : laisse moi y aller, j’ai un peu besoin de faire le point après ce qui vient de se passer,elle prend ses vêtements, se penche sur lui, lui donne un petit baiserValérie : bonne nuit,le lendemain matin, il est tard quand Adrien se réveille, il entend du bruit dans la cuisine, Valérie y est déjà, elle est en train de préparer le petit déjeuner, il s’approche pour lui déposer un bisou dans le cou, il la prend pas la taille, elle se dérobe puis se ravisant, vient se coller contre lui, lui passe les bras autour du cou,Valérie lui murmure à l’oreille : merci, j’ai passé une très bonne nuitAdrien : moi aussi, j’ai fait de très beaux rêves,Valérie : par exempleAdrien : que tu étais dans mes bras et que nous faisions l’amourValérie : je ne savais pas que tu faisais des rêves prémonitoires,Adrien : si ça m’arrive quelques fois,Valérie : je t’aimeElle lui offre ses lèvres pour un petit bisou,à suivre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

RELATED POST

cuckold ailede büyüdüm 3

cuckold ailede büyüdüm 3 Ben daha sonra ayda bir bu tarz olayları yaşadım.Annem iyice beni tahrik ediyordu ilk otuz birimi…

Güney Afrika’da Zenci Sikmek! (2)

Güney Afrika'da Zenci Sikmek! (2) (Davut 41 Y., Cape Town / Güney Afrika) Kwanele'ye işimin ne zaman düşeceği işlerimin yoğunluğu…

Türbanlı Eşim Ortağımla Aldattı

Türbanlı Eşim Ortağımla Aldattı Türbanlı Eşim Ortağımla Aldattı Selam Seks Hikayeleri okurları Ben Kahraman.Konya’nın lüks bir semtinde yaşıyorum. 30 yaşında…

hamamda turistlerle

hamamda turistlerle Slm.Bu olay 2 yıl önce ben 19 yaşımdayken meydana geldi.Ben ap eşcinselim.Lisede sınıf arkadaşımla ilke yapmıştım ondan sonra…

kartal escort bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis bursa escort çanakkale escort çankırı escort çorum escort darıca escort didim escort edirne escort edremit escort elazığ escort konya escort sakarya escort sakarya escort porno izle izmir escort sakarya travesti