Vapeur torride.

Amateur

Vapeur torride.[Ceci est une fiction]« 17 Heures sur BFT Tv, et à la Une de votre journal aujourd’hui…. »A nouveau la télé accroché en haut d’un des murs de la salle de sport parle dans le vide, personne ou presque n’y prête attention alors que le son est pratiquement recouvert par les bruits des sportifs présent. Une petite dizaine de personnes aujourd’hui à peine, allant du sportif confirmé qui n’as d’attention que pour son exercice, à celui dont c’est la première séance et qui souhaiterais simplement ne pas sentir les regards des autres alors qu’il hésite à utiliser l’une des machines. Moi je suis entre les deux, je n’en suis plus à ma première séance mais je suis toujours loin d’être un sportif aussi à l’aise. Cela fait bientôt deux heures que j’ai commencé ma séance et je sent que mes jambes commence à faiblir lourdement alors que mon programme de course arrive à sa fin.Mais au fait je ne me suis pas présenté… Moi c’est Steph, j’ai 28 ans, 1M85 et quelques kilos que j’essaye de brûler en venant ici, je suis toujours complexer par mon physique mais en venant régulièrement j’ai appris à simplement rester concentrer sur mon travail plutôt que sur les autres et sans me jeter de fleurs je doit dire que ça marche assez bien, même si la route est encore longue.Lorsque le tapis de course ralenti et bippe pour me signaler la fin du programme je suis autant soulagé que fier d’avoir été au bout. Les efforts de la journée finissent de se faire sentir, j’ai les bras en feu et les jambes fébrile et alors que je reprends doucement mon souffle en finissant ma bouteille d’eau je me dirige vers les vestiaires.Le passage devant un des miroirs de la salle me confirme ce que je sais depuis un bon moment déjà, je suis en sueur et une bonne douche me fait cruellement envie ! Je rentre donc dans les vestiaires, personnes, décidément ce mois d’Août est vraiment calme par ici, et commence à me déshabiller. Paradoxe très étrange si je suis très complexer physiquement je n’ai aucun problème à me retrouvé entièrement nu ou presque dans un vestiaire collectif. Très rapidement donc mes vêtements tombe au sol et je me retrouve en boxer au milieu de cette pièce désert, je fini de retrouvé mon souffle et sort ma serviette que je jette sur mon épaule avant de partir vers la douche, mais alors que j’arrive devant les pommeaux une forte envie de chaleur me saisit, le Sauna de la salle est juste à côté et cela fait plusieurs semaines que je n’y suis pas allé.Ni une ni deux je change de direction et me retrouve rapidement devant les cabines toutes aussi déserte que les vestiaires, ils sont alignés, trois box pour deux à trois personnes pas plus, tous désespérément vide. Je choisit l’une des cabines qui se trouve dos à la porte et m’y installe en programmant la température vers les 45°. Pour plus de confort je retire mon boxer et enroule ma serviette autour de ma taille et m’étale sur le banc pour profiter de la chaleur que je sent monté doucement.Sans vraiment m’en rendre compte je commence à somnoler et je commence doucement à glisser vers un sommeil léger. Je ferme les yeux quelques secondes à peine mais je les rouvre pourtant plusieurs minutes plus tard, la chaleur dans le box est monté fortement, les 45° sont atteint et je suis trempé de sueur et totalement détendu.Alors que je me redresse pour m’asseoir plus tranquillement je remarque que la cabine voisine est occupé, un homme que je ne connais pas profite également de sa cabine uniquement habillé lui aussi de sa serviette. Il à du logiquement arriver pendant ma sieste involontaire, je le salut d’un sourire maladroit, il bostancı escort doit sentir ma gêne, même si je n’ai rien fait de mal, et me lance :« La journée à été dure ont dirais, je m’endors assez facilement aussi dans ce genre d’endroit. »Je ne peut retenir un léger rire avant de poursuivre notre discussion, j’apprends donc qu’il s’appelle Pierre , à 25 ans et vient dans cette salle depuis plusieurs années maintenant. A mesure de notre conversation nous apprenons à nous connaître en gardant tout de même chacun nos mystères.Les minutes passent, les sujets défilent et je ne peut m’empêcher de remarquer un mouvement qui bien qu’anodin me paraît tendancieux, très fréquemment et d’un geste rapide sa main passe sur sa serviette me laissant à penser qu’il veut « aplatir » quelque chose. Ils répètent à nouveaux le même geste et je remarque alors une légère bosse dans se serviette là même ou sa mains reviennent si souvent. Je ne suis pas très discret et presque tout de suite il comprend se qui attire mon regard, il devient tout de suite très gêné et bredouille quelques mots :« Désolé, c’est la première fois que ça m’arrive, je vais te laisser te reposer tranquille… »Alors qu’il sort de sa cabine je me relève et m’empresse de l’arrêter :« Mais non, soit pas bête, c’est pas moi que ça dérange et puis t’as rien fait de mal ! »Étonné de ma réaction je le vois hésiter et commencer lentement à retourner vers sa cabine :« Autant qu’ont partage un seul box, ont sera plus tranquille pour parler » lui dis-je.Là encore il hésite avant de me rejoindre sur le banc ou je voit bien qu’il peine à se détendre.« Tu sais t’as pas à être gêné, c’est normal, moi ça m’arrive facilement quand je me détend dans un endroit pareil »« Oui je sais, me répond il, mais ont sait jamais tu aurait pu mal le prendre…et puis j’ai pas vraiment l’habitude de garder ma serviette dans un sauna, du coup j’avais peur que justement ça m’arrive… » Amusé par son besoin de se justifier je me relève et laisse tomber ma serviette sur le sol, me retrouvant totalement nu devant Pierre qui me regarde d’un air totalement perdu alors que je lui lance :« Comme ça plus besoin que tu garde la tienne ni que tu te sente mal à l’aise ! »Il ne peut se retenir de rire et enfin détendu retire à son tour le tissu autour de ses hanches laissant apparaître un jeune homme très bien doté par la nature alors même que son érection n’est pas totalement disparu.« Je vois vraiment pas pourquoi tu te cachais, a ta place je me baladerais à poil tout le temps » lui dis-je avec un grand sourire.Passé le trouble de ma remarque je le vois me regarder de la tête au pied en s’attardant ouvertement sur mon entre-jambes.« Merci, me lance t’il avec un regard malicieux, si j’avais su que t’étais aussi open j’aurais pas perdu autant de temps, surtout quand je vois un si beau spectacle… »Lorsque je remarque que de ses yeux reste fixer sur mon bas ventre je me rend enfin compte de mon « état », sans que je m’en rende vraiment compte je suis en totale érection et je ne m’en sent pas du tout gêné lançant un ironique « Oups ! » avec un sourire en coin, mes yeux dans les siens. Alors que nous nous connaissons depuis quelques minutes aucun de ne semble vouloir retenir nos mains de descendre vers nos sexes et très rapidement nous nous faisons face en nous masturbant sans restriction. Je ne quitte pas son sexe qui, toute gêne écarté, à pris de très belle proportion, le mouvement lent de sa main le long de son chibre renforce chaque seconde mon excitation et son sourire qui ne quitte plus ses lèvres sancaktepe escort alors qu’il me regarde également me caresser augmente d’avantage la chaleur dans la cabine !De longue minutes passe dans la chaleur du sauna alors que nous continuons à nous masturber l’un face à l’autre, mais l’excitation m’envahis et n’y tenant plus je m’approche de lui, l’embrasse à pleine bouche avant de lui murmurer :« J’ai envie de te sentir dans ma bouche ! »Sans un mot mais toujours avec son sourire ravageur il me donne son approbation et descend ma tête vers ses cuisses, je m’agenouille entre ses jambes et commence à embrasser son sexe profitant du mélange de sa sueur et du plaisir de notre partage, je dérive sur ses cuisses et caresses ses bourses d’un main, lorsque je revient sur sa verge ma langue découvre lentement sa peau et je remonte vers son gland. Lorsque j’y arrive je l’emprisonne entre mes lèvres et joue lentement de ma langue sur sa couronne, je m’arrête sur son frein et je sent un frisson dans ses mains qui viennent se poser sur ma tête. Je récolte avec plaisir chaque goutte de plaisir qu’il m’offre alors que nos regard ne se lâche plus. Centimètre pas centimètre son sexe disparaît dans ma bouche lui arrachant quelques gémissement alors que je passe ma langue sur toute sa longueur pour accompagner mes lèvres, lorsque enfin je sent que son sexe est entièrement en moi je commence lentement à reculer, me laissant le plaisir du mélange de ma salive et de son sexe !Mais soudain son regarde me quitte et il me fait relever rapidement sans que je ne comprenne pourquoi. C’est alors que je la vois ! 1M65, svelte, entre 25 et 30 ans, rousse au cheveu court, une serviette mauve noué juste en dessous des aisselles Tellement impliqué l’un l’autre dans notre plaisir nous ne l’avions pas entendu et pourtant elle est bien là, debout devant notre cabine. La panique nous rejoins et nous reprenons nos serviettes sur le sol pour retrouver un peu de pudeur.Mais elle nous arrête ! Et en nous regardant fixement nous dit :« Je n’ai jamais vu deux hommes entre eux, vous arrêter pas pour moi s’il vous plaît ! Je ne vous dérangerais pas, promis ! »Joignant le geste à la parole elle défait sa serviettes pour révéler un corps au courbes superbe, de petits seins magnifique, un sexe parfaitement entretenu et un fessier à se damner !Nous échangeons un regard avec Pierre lorsque celui ci lui demande :« Tu n’as pas peur qu’ont se fassent surprendre ? Ont ne t’avais même pas entendu arriver ! »« Aucun risque, nous répond elle, j’étais la seule fille de la salle et les deux mecs qui était là sont partis avant que je finisse ma séance. Ça nous laisse au moins une heure logiquement! »« Et tu veut nous rejoindre ? Luis dis-je vraiment curieux de sa réponse.« Si vous êtes d’accord je vais juste vous regarder et je m’occuperais de moi toute seule » Nous lance elle avec un clin d’œil coquin. « Au fait moi c’est Sarah » ajoute elle.Pierre et moi échangeons un nouveau regard et lorsque son sourire revient je sent ses mains descendre ma tête sur son sexe. Nous tournons pour offrir à notre spectatrice la meilleurs vue possible et alors que je recommence doucement mes allez retour sur sa queue je remarque du coin de l’œil que notre camarade de jeu c’est glisser dans la cabine voisine nous offrant une vue imprenable sur son intimité qu’elle commence à caresser d’une main pendant que l’autre parcours son corps.Pierre ramène ma concentration sur son sexe en me parlant de plus en plus chaudement, ses premiers gémissements ont laisser la place à des affirmations zeytinburnu escort sur mon talent de suceur et je sent son envie d’aller plus loin, de me soumettre à ses mots !Alors pour lui montrer mon approbation je décide de poussez un peu plus loin son plaisir. Lentement j’avale son sexe, je le sent glisser entre mes lèvres, avancer toujours plus jusqu’à le sentir à l’entrée de ma gorge, les quelques centimètres qui suivent me font saliver alors que je suis totalement soumis à son plaisir ! Il comprend immédiatement et dans un mélange de rire et de plaisir se laisse aller dans ses mots :« T’est une sacrée salope mais une salope qui sait s’occuper de son homme ! »Sarah ne dit rien mais n’en perd pas une seconde, son corps est brillant de sueur alors que ses jambes bien écartées nous offre le spectacle parfait de ses doigts caressant son sexe luisant avant d’en introduire deux dans un gémissements contenu qui ne laisse pas de doute quand à son plaisir.Nous profitons également, avec Pierre, de ce spectacle lors ce que mon amant décide de prendre le contrôle ! Ses mains toujours sur ma tête le voilà qui m’impose son rythme, sa profondeur, pour je doit l’avouer, mon plus grand plaisir. Son sexe me prend totalement la bouche et je ne peut empêcher ma salive mêler de son plaisir de couler du bord de mes lèvres. Il me baise littéralement la bouche et m’amène à l’orgasme alors même que c’est moi qui le suce !Je le sent ralentir même si son sexe vient toujours si profondément dans ma bouche quand sans qu’il n’est à me le dire je sent qu’il ne tiens plus ! Je relâche son sexe et vient continuer de le masturber pendant que je suce une à une ses bourses si pleines pour quelques secondes encore ! Un râle de mâle me pousse à mettre mon visage à sa disposition et suis aux premières loges pour recevoir les puissants jets blanc sortis de son sexe, mon visage est maculé et je sent son foutre chaud coulé sur ma peau.Avec son grand sourire maintenant habituel Pierre vient m’embrasser en récupérant son sperme d’un doigt avant de l’avaler en altérant son regard entre Sarah et moi. Elle se masturbe frénétiquement et à le plus grand mal à retenir ses gémissements lorsque son corps se contracte la faisant vaciller sur le banc nous comprenons sans peine qu’elle vient d’atteindre l’orgasme.Pierre se tourne alors vers moi et me dit simplement :« Je vais pas laisser un si bon suceur repartir sans avoir pris son pied quand même ! »Il s’agenouille alors devant moi et commence à me masturber en glissant quelques coups de langues sur mon gland, mon excitation est à son comble et je ne retient pas mon plaisir lorsque enfin je jouis souillant à son tour le visage de Pierre de ma semence me laissant un fatigue physique immédiate. Mais mon amant n’en à pas fini, d’un doigt il récupère mon sperme et le glisse dans ma bouche entre-ouverte ou je ne perd pas une miette de mon propre foutre, il recommence 3-4 fois avant de revenir m’embrasser à pleine bouche devant Sarah épuisé également dans sa cabine.Après avoir profité encore un peu du sauna dans une ambiance totalement libre d’inhibitions nous nous séparons pour retourner aux vestiaires et à la douche. Sarah nous offre un baiser à chacun, seule contact physique que nous aurons avec elle avant de passer la porte vers le vestiaires des femmes, tout en prenant bien soin de garder sa serviette à la main. Pierre et moi sommes un peu moins téméraires et nouons nos tissu au tours de nos tailles, un dernier baiser au goût de nos spermes respectif et nous franchisons la porte.Il est déjà 19H et le vestiaire, si il est loin d’être plein, abrite cinq hommes se préparant pour leur séance de sport. Nous allons tout deux sous la douche ou d’un commun accord nous décidons de rester sages. Lorsque nous sortons de la salle Sarah entre à peine dans sa voiture et nous nous séparons sans échanger les moindres coordonnées, après tout ont sait ou se trouver !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

RELATED POST

You Fuck like a Girl PT2 Gay

You Fuck like a Girl PT2 GayI left Atlanta knowing I had made a big mistake.The whole ride home with…

fulyayı heryerde

Slm ben izimirden mert.Şu an yazdığım hikaye geçen sene ramazan bayramında yasandı.ben kendimden bahsedeyim 1,80 boyunda esmer yakısıklı bir gencim…

How I Lost My Cherry !

How I Lost My Cherry !This is the story of my first proper sexual experience. I had fumbled around in…

Episode 120 – Rachael & Molly’s Dirty Wee

Episode 120 - Rachael & Molly's Dirty WeeSaturday MorningRachael and Molly have been at sixth-form college for a week now,…

kartal escort tuzla escort adapazarı escort adapazarı escort seks hikayeleri izmir partner escort escort pendik izmir escort izmir escort halkalı escort malatya escort bayan kayseri escort bayan eryaman escort bayan pendik escort bayan tuzla escort bayan kartal escort bayan kurtköy escort bayan ankara escort antep escort gaziantep escort izmir escort kayseri escort bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis sakarya escort