Ma petite stagiaire

Ma petite stagiaireLydia était stagiaire à la rédaction de la revue pour laquelle je travaillais en tant que photographe. Elle était ici depuis une semaine lorsque le boss est venu me voir pour me demander si je pouvais la prendre en charge pendant deux ou trois jours, à l’occasion de mes déplacements en voiture sur la région. Je n’y ai pas vu d’inconvénient. Comme tous les stagiaires qu’on accueillait, Lydia était étudiante. Pas très grande, plutôt mince, les cheveux châtains, bouclés, mi-longs, et des petites lunettes. Souriante, mais un peu timide au premier abord. Un petit regard triste, ou bien soucieux.Je l’ai embarquée avec moi dès le lendemain matin, à destination d’un château médiéval auquel la revue allait consacrer un article dans un prochain numéro. L’endroit se trouvait à une centaine de kilomètres. Je me souviens que ce jour-là Lydia portait un petit pullover gris, un pantalon noir moulant, un peu délavé, et des bottines en daim marron. Nous étions au début du printemps et il faisait un temps radieux.Des quelques politesses et banalités qu’on échangea au cours du trajet, j’ai retenu qu’elle avait 21 ans, qu’elle voulait être journaliste et qu’elle vivait avec un garçon qui avait trois ans de plus qu’elle.Je la trouvais assez ordinaire, mais charmante. Pas très bavarde. Elle regardait fixement la route, y compris quand elle parlait. Je n’avais dû croiser son regard que deux ou trois fois depuis que le boss me l’avait présentée.« Tu sembles préoccupée, lui ai-je dit à un moment donné. »Elle s’est tournée vers moi un bref instant, puis elle a inspiré, et soupiré avant de répondre :« Ce n’est rien, désolée. Des soucis personnels. »Je n’ai pas insisté. Un peu plus loin, je lui ai demandé si elle voyait un inconvénient à ce que je fume une cigarette. Elle n’en voyait pas. Je lui en ai offert une, qu’elle a acceptée en me disant :« Je m’étais arrêtée de fumer, mais j’ai repris il y a une semaine. »J’ai répondu :« tekirdağ escort bayan C’est souvent comme ça quand on a des soucis. »Elle a ouvert sa vitre en disant :« Oui. »Un kilomètre dut s’écouler, puis je me décidai à lui demander :« Ce sont de gros soucis ? »Elle m’a répondu en regardant la route droit devant :« Des problèmes avec mon mec. »« Ah… »Je n’ai rien trouvé à dire d’autre, alors un silence s’est imposé, jusqu’à ce que Lydia se décide à développer un peu :« Il me trompe. »Je me suis tourné vers elle, mais elle fixait toujours la route. « Il te l’a dit ? »« Non, je les ai surpris. Ça fait pile une semaine. »J’ai ralenti à l’entrée d’un village.« Tu les as surpris chez toi ? »« C’est son appartement. Je vis chez lui. »J’ai attendu la suite, mais elle a tardé. Le temps de traverser le village et de reprendre de la vitesse dans une côte.Lydia a fini par se décider à ajouter :« Je n’aurais pas dû rentrer si tôt ce jour-là. A cause de la musique dans l’appartement, ils ne m’ont pas entendue arriver. Il n’y avait personne dans le salon, ni dans la cuisine. Je les ai trouvés dans la chambre, sur le lit. »« Je vois… me suis-je contenté de répondre. »On a roulé encore un peu. Ma stagiaire tirait sur sa cigarette toutes les dix secondes. Je lorgnais discrètement sur ses cuisses de temps en temps. Elle devait porter ce pantalon depuis plusieurs années, car le noir avait viré au gris foncé. Déchiré au genou gauche, sur quatre ou cinq centimètres.Je me suis décidé à dire :« Et la scène que tu as vue tourne en boucle dans ta tête… »« C’est ça. Ça m’obsède. »« Qu’as-tu fait ensuite ? »Elle m’a regardé pendant une demie seconde, puis elle a dit :« Je les ai observés jusqu’à ce qu’ils se rendent compte de ma présence, puis je me suis barrée. Je dors chez mes parents depuis une semaine. Il m’a appelée le soir-même, mais je n’ai pas répondu. Il m’a rappelée le lendemain, mais je n’ai pas décroché. Je suis incapable escort tekirdağ de l’écouter me raconter je ne sais quoi par téléphone. »« Tu vas le quitter ? »« Non, je ne pense pas. Je suis amoureuse de lui. »J’ai remué la tête en disant :« Je comprends. »Puis on a roulé encore, sur plusieurs kilomètres. Lydia a jeté sa cigarette par la vitre, puis j’ai jeté la mienne.J’aimais bien cette déchirure du tissus gris foncé à son genou.Plus loin, je lui ai dit :« Qu’est-ce que tu envisages ? »Elle a soupiré, puis répondu :« Je peux vous prendre une autre cigarette ? »Je lui ai dit oui, puis elle s’en est allumée une sans rien dire. Elle a pris deux taffes avant de se décider à me dire :« Il m’a envoyé des SMS pour me supplier de revenir, mais je ne suis pas prête pour le moment. Il faut que je me venge avant. »« Que tu te venges ? »« Oui. C’est la seule solution que j’ai en tête, pour parvenir à effacer plus ou moins ce que j’ai vu il y a une semaine dans cette chambre. »« Comment veux-tu te venger ? »Elle a de nouveau pris le temps de tirer deux fois sur sa cigarette avant de répondre :« Je dois faire la même chose de mon côté avec quelqu’un, histoire de me soulager un peu l’esprit. »« La même chose, c’est-à-dire ? Le tromper avec quelqu’un ? »« Oui, répondit Lydia. Et prendre exactement la même position qu’il avait avec cette nana ce jour-là, sur le lit. Une fois que j’aurai fait ça, je pense que j’irai mieux. »Un quart d’heure plus tard, j’ai garé la voiture dans un chemin forestier. Nous sommes descendus et j’ai ouvert le coffre. Nous nous sommes déshabillés dehors et je n’ai pas pu m’empêcher de lorgner vers elle, tandis qu’elle se foutait à poil. En particulier lorsqu’elle baissa son pantalon moulant déchiré au genou, puis quand elle enleva sa culotte.Ensuite, je me suis couché sur le sol du coffre, et ma petite stagiaire m’a enjambé avec précautions. J’ai vu son cul s’ouvrir à cinquante centimètres de moi, tekirdağ escort puis s’approcher de mon visage. Elle s’est assise sur ma bouche et j’ai senti ses doigts prendre ma bite. Elle m’a d’abord branlé, doucement, puis elle a pris mon gland dans sa bouche, tandis que je goûtais son cul. Il avait goût de café. Je le lui ai bouffé pendant qu’elle me suçait en gémissant un peu, puis je lui ai léché la chatte. Ses lèvres étaient assez saillantes, humides, glissantes. J’imaginais déjà le moment où j’allais faire glisser mon gland dans sa moule, sans capote, car je n’en avais pas.Mais elle refusa qu’on le fasse, car ce qu’elle avait vu de la scène dans la chambre s’était arrêtée là, à une position 69. Elle avait tourné les talons et n’avait rien vu d’autre.Je lui ai dit :« Tu plaisantes ? Tu veux qu’on en reste là ? »« Oui, c’est suffisant, je me sens déjà mieux. »« Mais tu ne peux pas m’abandonner comme ça, à mi-chemin… »Elle avait délaissé ma queue et décollé sa chatte de mon visage. Elle s’était assise au bord du coffre.« Vous voudriez quoi ? demanda-t-elle. »Je me suis redressé :« Te pénétrer un petit peu. Ou alors éjaculer dans ta bouche. »Elle a soupiré :« Bon, d’accord. J’avale et on reprend la route. »Puis elle est venue vers moi et a repris ma bite dans sa bouche, en la branlant délicatement, à un rythme qui me convenait parfaitement. Dans le même temps, j’ai tripoté ses nichons et pincé ses tétons. Pour me venger de ne pas avoir pu la pénétrer, je ne l’ai pas prévenue quand le sperme s’est rué dans ma queue pour jaillir dans sa bouche. Elle a pris la giclée dans la gorge, brusquement, mais ça n’a pas semblé lui déplaire, loin de là. Elle a presque tout avalé. Le reste a dégouliné sur son menton et elle l’a évacué avec ses doigts, avant de les sucer.Je l’ai observée, sans cesser de tripoter ses nichons. Elle aimait bien ça, semblait-il, car elle m’a laissé faire pendant un bon petit moment.Pour finir, on s’est embrassés sur la bouche, avec la langue, avec des arrière-goûts de sperme et d’anus. On s’est enlacés et elle m’a dit :« Merci mille fois. Je me sens vraiment mieux. »Je n’ai pas répondu.J’étais fier de ma bonne action.J’étais un sauveur.Presque un héros. :::

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

RELATED POST

Üniversiteli Kızdan Lüks Fahişeye! – 2 –

Üniversiteli Kızdan Lüks Fahişeye! - 2 - Alışverişten sonra Villaya gittim. Hemen Mehmet, Semih ve Burak’ı çağırdım, geldiler. Onlara, “Bugün…

genç aşığımın bana öğrettiği ilkler

genç aşığımın bana öğrettiği ilkler yıllarca bastırılmış cinselliğimi benden yasca küçük genç aşığım sayesinde gün yüzüne çıkardım... 50 yaşında evli…

Arkadasimin karisi

Arkadasimin karisi Merhaba.oncelikle burada yazacaklarım hayal ürünü degil gerçektir.ve arkadaşımın karısıyla olan yazışmaları ve onunla yaşadığım ilişkileri olduğu gibi aktarıp…

Karımın Sikicisi Arkadaşım Ozan

Karımın Sikicisi Arkadaşım Ozan Karımın Sikicisi Arkadaşım Ozan Ben serkan 36 yasindayim karim 34 yasinda .23 senedir almanyada yasiyoruz sekse…

kartal escort bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis bursa escort çanakkale escort çankırı escort çorum escort darıca escort didim escort edirne escort edremit escort elazığ escort konya escort sakarya escort sakarya escort porno izle izmir escort sakarya travesti