Lilly et sa famille. (3)

Babes

Lilly et sa famille. (3)J’ai peu de temps libre en ce moment. Voici quand meme une suite pour m’excuser de vous faire languirChapitre 10 : c’est beau une famille qui s’aime !Pendant que Jacques s’est laissé manipuler, à sa grande satisfaction, par Stéphanie, que se passe-t-il avec Christine et son fils qui vient de l’enculer magistralement, complétement nus tous les deux et transpirant de sueur. Christine reste complétement figée devant son mari qui vient de la surprendre avec leur fils dans une situation particulièrement délicate.Laissons- là vous raconter la suite.*****************Je suppose que la plupart des femmes sont épuisées après une folle partie de baise comme celle que je viens d’avoir avec Dany. J’ai eu plusieurs orgasmes et il a utilisé tous mes trous, les remplissant de son sperme, mais je suis encore très excitée, chaude et si j’osais…insatisfaite. Je crois bien que je deviens nympho.Certaines femmes deviennent trop sensibles après qu’elles ont eu un ou deux orgasmes et ne supportent plus d’être touchées. Pas moi, je ne peux pas m’en empêcher. Après un orgasme, tout ce dont j’ai besoin c’est d’un autre orgasme et plus fort que le précédent.Mais là… je ne sais pas trop comment me sortir de cette situation scabreuse.Regardant l’entre jambe de mon mari, je vois qu’il bande sacrément car son pantalon peut tout juste résister à la pression. Et pourquoi est-il torse nu ?Dany sort de sa torpeur et il a sûrement remarqué la même chose que moi.- Papa ! Ça fait longtemps que tu es là…- Assez longtemps pour voir que vous ne vous ennuyez pas en mon absence !Mais son père n’a pas l’air en colère. Il a même un léger sourire sur ses lèvres.- Et vous nous donnez des envies…Et sous les yeux effarés de sa femme et de son fils il laisse tomber son pantalon à ses pieds !Paul ressemble beaucoup à son fils, même taille et même construction musculaire. Sa queue qui vient de sauter en l’air comme un ressort est grosse mais pas aussi longue de celle de son fils. Mais assez pour satisfaire une femme normalement constituée.Elle me semble très humide, et s’il y avait quelqu’un d’autre dans la maison je parierais qu’on lui aurait sucée ! Et pourquoi il vient de dire ‘nous’…Je ne me pose pas longtemps cette question car une belle femme, nue, fait irruption dans la chambre.Marie ! Sa sœur ! Paul et sa frangine à poil sont devant nous !Ses seins sont gros, accrochés haut et d’une belle rondeur, avec des aréoles sombres qui entoure ses gros tétons. Elle est rasée comme moi. Elle a une taille encore bien marquée et des hanches larges mais ses fesses sont moins bombées que les miennes. Tout son corps suinte de sexualité.Marie ferme la porte derrière elle et elle avance avec Paul vers nous. Elle pose ses lèvres sur celle de mon fils et lui demande.- Alors Dany… t’as mère est bonne ?- Putain, oui ! Elle est géniale ! C’est une sacrée baiseuse ! répond mon fils sans fausse pudeur en me regardant les yeux brillants.- C’est vrai, maman, tu es la meilleure ! J’en peux plus, tu m’as anéanti !- Oh, Dany… ne me dis pas que tu n’es plus bon à rien. Demande sa tante Marie.- Non, mais… j’ai juste besoin d’une petite pause, mais maman est peut-être encore disponible…Marie s’agenouille près de moi et me dit.- Christine, je suis désolée si on vous a effrayés. On n’est pas censé regarder un couple en train de baiser, mais vous n’êtes vraiment pas très discret. Quand Paul et moi sommes rentrés, Paul se demandait si Lilly était avec son petit copain et il n’a pu s’empêcher de jeter un coup d’œil par la porte qui était mal fermée. Crois-moi il a été fort surpris en constatant que son fils prenait sa mère par derrière, mais… comme il venait de me faire la même chose…Je l’ai facilement calmé en attrapant sa bite en érection pour la sucer pendant qu’il regardait vos ébats avec un plaisir évident. C’était tellement chaud que j’aurais voulu que mon frère me reprenne en même temps. Mais Paul m’a demandé.- Et si on les rejoignait !- Je n’attendais que ça !- Heu, Marie…ça fait longtemps que tu couches avec mon Mari…ton frère !- Et bien… et puis zut ! Depuis notre enfance !- C’est vrai chérie, et elle aime aussi les filles.- Je n’aime pas les filles… J’aime les femmes, les belles femmes comme toi, Christine…Précise Marie en souriant et en prenant mes mains, elle ajoute.- J’espère que je ne te mets pas mal à l’aise…- Pas du tout, Marie, je suis flattée et surtout soulagée que ça se passe comme ça. Je me sentais si mal et si salope depuis que j’ai cédé à mon fils… mais depuis peu. Mais quand je te regarde, je me sens encore plus salope car tu m’excite méchamment !- Bon, j’aime entendre ça ! On va jouer ensemble toutes les deux !Elle lâche mes mains pour prendre doucement ma tête pour poser ses lèvres sur les miennes. Sa langue humide glisse sur le pourtour de mes lèvres avant de passer entre pour jouer avec ma langue. Mon corps commence à vibrer dans l’attente du plaisir. Mes mains explorent ses courbes merveilleuses. Notre baiser devient plus passionné et nos corps se frottent l’un contre l’autre, nos langues s’affrontent comme dans une bataille, pour dominer l’autre. Nos poitrines écrasées, nos tétons piquent nos peaux car ils sont durs comme du granit. Marie suce une de mes lèvres en l’aspirant dans sa bouche. Elle att**** mes fesses et tire mon aine sur sa cuisse, écrasant nos chattes contre les jambes de l’autre. Ma chatte est devenu si chaude et humide qu’elle mouille sa cuisse.- Mon Dieu, canlı bahis şirketaleri Christine, t’es faite pour l’amour. Ta chatte coule sur ma cuisse !Me dit Marie en gémissant après avoir lâché mes lèvres. Elle glisse sa main entre mes cuisses et caresse ma chatte recouverte de mon jus et du sperme de Dany. Elle porte sa main à ses lèvres.- Muuummm, c’est toi et Dany, quel goût merveilleux les deux ensemble. Allonge-toi, Christine, je vais continuer de déguster cette belle crème.Je m’allonge sur le lit en prenant un oreiller pour le mettre sous mes fesses sous le regard de mes deux hommes. Je prends mes deux seins en main et je les roule l’un contre l’autre tout en tirant et en pinçant mes tétons. J’écarte bien mes cuisses en regardant mon fils et mon mari, avant de dire à ma belle-sœur.- Aller, suce ma chatte, Marie. Suce le sperme de mon fils. Aspire tout et nettoie bien ma chatte !J’ai presque criée ses mots et Marie c’est empressée de monter sur le lit et de ramper entre mes jambes. Elle a encore plus écarté mes jambes pour poser sa tête à quelques centimètres de ma chatte. Je sens son souffle chaud, et ça fait trembler mon corps.- Christine ! Ta chatte est belle…et toute pleine du sperme de ton fils. Je vais te dévorer. Dit-elle en écartant mes lèvres intimes pour ouvrir mon sexe.Je vois que je ne suis pas la seule salope de cette famille. J’att**** la tête de Marie et je la plaque sur ma chatte. Elle sort tout de suite sa langue et commence à laper comme une chienne mes lèvres trempées puis elle introduit sa langue et suce avec ferveur pour puiser le sperme de mon fils dans ma chatte. Sa langue fouille les recoins de ma chatte frémissante. J’ai presque l’impression qu’une petite bite est en train de me baiser. Marie enlève sa bouche de ma chatte et me regarde dans les yeux. Elle ouvre sa bouche et tire sa langue. Elle est couverte de crème blanche. Puis elle referme sa bouche et elle avale.- Muuummm, gémit-elle, avant de replonger entre mes cuisses.Je regarde mes deux hommes en train de branler leurs bites.- Elles sont pour nous ces belles bites ? Approchez un peu que je les suce pour les rendre bien dures pour nous baiser après.Dany et Paul obéissent immédiatement et ils se mettent à genoux de chaque côté de ma tête. Je m’empare de ces deux belles queues et je commence à les caresser.- Regarde, Marie, j’ai deux belles bites… rien que pour nous…Tu crois que je dois les sucer pour les rendre bien dures afin qu’elles soient en mesure de nous satisfaire ?Marie se lève et rigole.- Oui, Christine. Mais suce les deux toute seule, je suis occupé pour l’instant.Et elle replonge encore sur ma chatte et mon trou du cul qui laisse aussi du sperme s’écouler.Je me retourne vers Paul et je gobe son gland dans ma bouche. Je fais courir la langue dessus avec une attention particulière à son méat. En gémissant il se rapproche pour enfoncer près de la moitié de sa bite dans ma bouche. Mon mari pose ses mains sur ma tête et commence à baiser ma bouche. Je pose mes mains sur ses fesses pour le retenir et tempérer sa vigueur. Je n’oublie pas mon fils et je lui caresse ses belles couilles bien grosses jusqu’à ce qu’il soit bien dur.Puis j’inverse, je prends la queue de Dany dans ma bouche et je branle Paul. Et ainsi de suite.Marie me suce, me dévore magistralement comme seule une femme sait le faire. Elle utilise sa langue, ses lèvres, ses dents et ses doigts pour m’amener au bord d’un formidable orgasme mais elle s’arrête juste à temps.Elle recommence doucement sur les lèvres de ma chatte, et doucement mord mon clito en glissant ses doigts dans ma chatte à la recherche de mon point sensible. Encore une fois, elle s’arrête juste avant que j’explose. Je grogne et je crie lorsqu’elle me fait encore attendre alors que tout mon être veut jouir.Marie prend mes jambes et les tire en l’air en demandant à Paul et Dany de me tenir les jambes les plus écartées possibles. Je suis écartelée et j’ai le cul en l’air. Marie reprends ses léchouilles et sa langue coure de ma chatte à mon trou du cul. Mon corps tremble tellement, que je ne peux plus m’occuper de mon mari et de mon fils. La langue de Marie fouille maintenant mon anus ouvert et en même temps elle glisse son pouce dans ma chatte et pince mon clito tout érigé. Quand elle pousse plus loin sa langue, mon corps explose sous un magistral orgasme, il se contracte sous plusieurs spasmes successifs, se cambre, et je reste tétanisé un court instant après avoir poussé un dernier cri.Marie me retient, son visage enfoui entre mes jambes, et laisse passer la tempête. Maintenant je tremble de la tête aux pieds, haletante, au bord de l’évanouissement, mais Marie poursuit son incroyable torture sur mon trou du cul et mon clito. Ma chatte coule de plus en plus et d’un seul coup c’est une éruption de cyprine qui gicle pour inonder la figure de Marie.- Putain de salope ! Christine… je n’ai jamais vu quelqu’un jouir autant. Une vraie fontaine !Dany et Paul lâche mes jambes et je reste inerte, épuisée sur le lit avec devant moi, Marie barbouillée de cyprine.- Désolée, Marie, mais c’est de ta faute ! Tu n’arrêtais pas de…- Ne t’excuse pas, Christine, tu jouis comme une salope et nous avons aimé çà ! Hein les gars ?- Oh que oui ! Je n’ai jamais vu ma femme jouir autant ! Ma sœur c’est y faire !Dany sourit et ajoute.- Maman… c’est incroyable ! Tu es magnifique quand tu jouis, et Marie est aussi chaude que toi. Vous faites une belle paire toutes canlı kaçak iddaa les deux ! Aussi salopes l’une que l’autre !- Dany ! Sois poli avec ta tante ! Dit Marie et elle ajoute.-Je vais faire une petite toilette et je rapporte à boire. A tout de suite. Et soyez sage…Dany et Paul m’aide changer les draps mouillés et je m’étends sur mon dos la tête sur les oreillers et ils s’allongent à côté de moi.- Je suppose qu’il vaut mieux que je ne touche pas trop à ça… Dis-je en caressant leurs bites qui n’ont pas débandées.- Ça vaudrait peut-être mieux… sinon il va falloir prévoir une autre paire de draps !Et ils rigolent grassement.Dany tourne mon visage vers lui et m’embrasse tendrement sur les lèvres. Je réponds à son doux baiser mais il devient rapidement plus passionné et plus intense. Sa langue caresse la mienne et je sens les mains de mon mari qui caresse mon corps, de mes cuisses à mes seins, ses doigts pinçant et tirant sur mes tétons dressés. Il porte sa bouche sur l’un deux et l’aspire entre ses lèvres pour le sucer et le mordiller doucement. J’en gémis de plaisir dans la bouche de mon fils.- Christine ! T’es vraiment une putain de salope ! Je ne peux pas te laisser seule pendant cinq minutes sans que tu essayes de te faire baiser !Crie Marie en revenant dans la chambre.Mes deux hommes sursautent de surprise et retombent sur leur dos à côté de moi… la bite en l’air.J’allais dire que je n’y suis pour rien mais je me rends compte que je tiens toujours leurs bites dans mes mains. Elle a raison… je suis bien devenue une salope et une accro à la bite.Marie s’avance vers nous et nous donne des bouteilles d’eau.- Je pense que notre chère Christine mérite une punition… qu’en pensez-vous les gars ?- Oh non ! Tu m’as déjà crucifiée sur l’autel de l’amour ! Que veux-tu me faire de plus ?- Tu verras bien, petite salope de belle-sœur. On trouvera un châtiment digne d’une catin comme toi. Vous les mecs, buvez un coup pendant que je m’occupe de garder vos bites bien dures.Marie se met à genoux à mes pieds et mon mari et mon fils se lèvent pour présenter leurs queues déjà bien dures. Elle saisit les deux bites et commence à s’occuper d’elle. La bite de mon fils en bouche elle caresse ses couilles puis elle fait la même chose à mon mari. Elle change constamment de bite pour la lécher, la sucer et l’avaler entièrement pendant qu’elle branle l’autre.C’est érotique et c’est beau à voir. Ma belle-sœur aime apparemment les belles bites comme moi et au bout d’un moment je suis de nouveau excitée et ma chatte se remet à mouiller. Ma main glisse vers ma chatte et je commence à gémir en caressant ma chatte à leur insu.- Non mais ! Regardez cette salope. Je parie qu’elle est prête à se faire baiser. S’écrie Marie.- Qu’en penses-tu Paul ? Et toi, Dany ? Vous avez envie de la baiser cette salope ?- Oh, ouiiiii. Prenez moi, regarder-moi me faire baiser. Tous les deux ensemble…en même temps…ou tous les trois, faites ce que vous voulez ! Oui je suis une salope ! Alors baisez-moi ! Maintenant !- Bon ! Dany allonge toi et toi Christine, monte sur lui pour t’empaler sur sa grosse queue bien dure. Ordonne Marie.Lorsque je suis au-dessus de la bite tendue de mon fils, il frotte son gland le long de ma fente avant de la pousser entre les lèvres de ma chatte. Je gémis de plaisir quand son gros gland se fraye un chemin en moi, je savoure un instant, cette merveilleuse sensation de plénitude avant de me laisser tomber sur lui pour m’approprier entièrement la belle queue de mon fils. Je ne peux exprimer cette jouissance d’être rempli par un si beau sexe et en plus…celui de son fils !Je geins quand Dany avance ses hanches et que son pubis frotte mon clito. Et je baise mon fils avec ma chatte qui monte et descend, de plus en plus vite, pour bien la sentir en moi.- Doucement, Christine, j’ai d’autres plans pour toi. Ne bouge plus et penche toi sur Dany.À contrecœur, j’arrête de bouger et la bite de mon fils encore à l’intérieur de moi, fermement coincé dans ma chatte, je me penche vers lui pour l’embrasser. Marie a dans ses mains un tube de lubrifiant et dit.- On va voir à quel point tu es une vraie salope. Veux-tu que Paul te prenne par le cul en même temps que ton fils baise la chatte… Un beau doublé, ça te fait envie ?- Oui, oh oui, j’aimerais avoir leurs deux bites en même temps. Viens Paul, baise-moi avec notre fils. Ouiiiii, je veux mes deux hommes !Et marie, avec un regard plein de perversion et peut-être d’envie.- Allez, messieurs, à vous de jouer ! Faites là jouir cette salope !Dany, ses bras autour de mes épaules, me plaque contre lui en écrasant mes seins contre sa poitrine, et mon cul remonte pour être à la disposition de son père. Paul caresses mes fesses puis les écarte de ses deux mains et Marie passe sa main entre elle avant d’arrêter un de ses doigt sur mon anus avant de me taquiner.- As-tu mérité que Paul colle sa grosse bite dans ton trou du cul… Réponds, salope. Tu veux une bite dans ton cul pendant que tu en as une dans la chatte ?- Oui, oh que ouiiiiii…vite ! Encules-moi !Rien que d’y penser, j’en pleure presque, et en bonne salope que je suis devenue je suis sûre que j’aimerai avoir tous mes trous remplis. Dommage que le mari de ma belle-sœur ne soit pas là !Marie glisse un doigt dans mon trou du cul et le lubrifie de vaseline avant de glisser un deuxième doigt pour bien le préparer à recevoir la queue de mon mari. Si elle savait que l’énorme bite de son mari est déjà canlı kaçak bahis passée par là, elle ne prendrait peut-être pas autant de précautions.C’est Marie qui écarte mes fesses pour ouvrir le chemin au gland de Paul et mon corps frissonne quand je sens sa bite ouvrir ma corolle et pénétrer dans mon trou du cul. Paul m’agrippe par mes hanches et dès que je me détends, il en profite pour m’enculer profondément. Une légère douleur quand il force mais quand il vient heurter mes fesses, elle s’estompe déjà. Mon cul commence à s’habituer à toute les tailles de bites et celle de mon mari est la moins grosse. Je suis rempli par mes deux trous et c’est bon de sentir mes chéris ensemble.- Alors, Christine, je crois que tu es servie. Deux belles bites en même temps… tu en as de la chance ! dit Marie.Je crie, mais de joie !- OOOOh, ouiiiiiii ! Je les sens bien ! Allez, baisez-moi !Je sens merveilleusement les deux bites nichés à l’intérieur de moi, l’une sur l’autre, séparées seulement par la fine membrane de peau entre ma chatte et mon cul. C’est une merveilleuse sensation que cette pression interne et cette impression de plénitude. Le plaisir sexuel est immense, je suis à leur merci et j’attends en gémissant qu’ils commencent à bouger.Mon fils et mon mari me baise en équipe. Un peu hésitant au début, il trouve vite le bon rythme et quand l’un pousse sa bite en moi l’autre se retire.Leurs mains sont partout sur mon corps. Dany me tire vers lui quand il s’enfonce afin de ne pas perdre 1 millimètre de mon vagin et Paul a glissé ses mains sous moi pour prendre mes seins et pincer mes tétons durs comme des bouts de bois.Chaque terminaison nerveuse de mon corps frotté par leurs queues met mon corps en feu et toutes ses sensations déclenches mon orgasme qui claque dans mes parties intimes surexcitées. Je crie, je hurle, dans un plaisir sans fin et constamment entretenu par ces vagues de jouissance qui bousculent violemment ma chatte et mes entrailles…comme si j’avais deux orgasmes simultanément.Je m’effondre sur mon fils et comme dans un rêve je sens les bites de mes 2 hommes qui continuent de glisser doucement dans mes trous. Je sais qu’ils n’arrêteront pas avant de jouir eux-mêmes.Marie se penche vers moi et me regardant dans les yeux.- Putain, Christine, t’es sublime quand tu jouis ! Te regarder te faire prendre en double et jouir autant… ça m’excite sacrément !Et elle m’embrasse avec plus de passion. Sa langue fouille ma bouche à travers mes lèvres, et étonnamment, je commence à répondre. Malgré tous mes orgasmes, mon corps répond de nouveau. Dany et Paul ont repris leur baise de mes trous et arrivent même à entrer et sortir ensemble tellement ils sont dilatés. Mon mari et mon fils s’enfoncent de plus en plus loin et de plus en plus vite. Mon corps participe à leur baise effrénée en assistant leurs mouvements comme pour rechercher l’ultime orgasme qui m’anéantira, moi et eux.J’ai l’impression d’avoir plein de bites en moi et qu’elles vont m’ouvrir en deux ! Et en plus Marie a réussi à trouver mon clito !Paul s’arrête soudainement et sa queue complétement enfouie dans mon cul, il gueule.- Putain de salope ! Je vais jouir ! OOOUIIIIIII !Mon trou du cul se met à frémir quand je sens sa bite se gonfler et quand il gicle dans mon cul je contracte mes sphincters pour le garder en moi. .J’adore cette sensation, chaude et sensuelle quand son sperme remplit mon cul.Dany grogne sous moi et me maintient fermement par mes cuisses alors qu’il plaque son pubis contre mon clito super excité par Marie.J’explose encore en même temps que mon fils qui éjacule en criant « Maman ! » Un véritable raz de marée de plaisir fait vibrer mon corps pendant que je sens des flots de sperme frapper mon col d’utérus, comme si l’on voulait éteindre le feu qui me dévore les entrailles.Nous avons eu du mal à reprendre notre souffle et quand Paul retire sa bite ramollie de mon trou du cul, un filet de jus coule et se transforme en ruisseau. Je suis trop faible pour bouger et je me blotti contre la poitrine de mon fils qui m’entoure de ses bras virils, sa bite encore un peu dure toujours enfoncée dans ma chatte.- Et bien, Christine… tu as passé un bon moment…- On ne peut mieux ! Comme au temps de ma jeunesse ! Je découvre aussi que mes deux chéris sont de sacrés baiseurs ! Et je ne suis pas prêt de l’oublier !- J’espère qu’ils vont s’occuper de moi maintenant. Dit Marie avec un regard gourmand sur leurs bites ramollies. Surtout Dany, je n’ai pas eu encore cet honneur.- Bien sûr, complète Christine, et c’est mon tour de les regarder te prendre en sandwich. Et tu ne seras pas déçue par mon fils !- Laisse-nous quelques instant de repos et crois-moi, papa et moi on va te faire une sacrée fête !- Christine, si j’avais pu deviner que tu étais aussi salope que moi, crois-moi, on n’aurait pas attendu 18 ans pour faire ce que l’on vient de faire.Paul éclata de rire.- Exact, frangine. Et j’aurais découvert plus tôt les talents cachés de ma femme !- Aller, pousse toi, Christine, que je m’occupe de mon beau neveu et de mon frère. Je vais sucer leurs bites pour qu’elles soient bien dures pour me faire baiser en double. Et j’aime ça ! Regarde-moi.A regret, je roule sur le côté et je pousse un gémissement de frustration quand la grosse bite de Dany quitte ma chatte. Son sperme libéré du bouchon qui le retenait coule de ma chatte. Sa bite qui retombe sur son ventre est recouverte de notre jus combinés, elle est belle… Je voudrais bien la prendre dans ma bouche et la lécher mais Marie saute immédiatement dessus.- Marie… si tu veux de l’aide… je suis là…**************************************Voila, j espère vous avoir bien excités (ées) et un peu de patience pour la suite

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

RELATED POST

Milwaukee Cuckhold before the Cuckhold

Milwaukee Cuckhold before the CuckholdAfter we were married we were always horny. Judy knew I loved to see her play…

Dressed like a girl

Dressed like a girlIt started by accident as a nessity.I was playing with a friend of mine by the drainage…

Enslaved Chapter 18

Enslaved Chapter 18A short while after, having performed the service required of her, Melissa was taken away... again on the…

Mrs Officer (fantasy story)

Mrs Officer (fantasy story)After a good workout at my gym I get in the car to head home. I notice…

kartal escort didim escort ankara escort tuzla escort adapazarı escort adapazarı escort seks hikayeleri izmir partner escort escort pendik izmir escort antep escort kartal escort maltepe escort pendik escort gaziantep escort bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis sakarya escort